AU Monitor

Invitation aux Articles : Les Elections en Afrique

(AfriMAP)--Le Projet pour l’observation et le plaidoyer pour la bonne gouvernance en Afrique, du réseau des fondations Open Society en Afrique (AfriMAP) a le plaisir d’annoncer la publication de trois articles abordant la question de l’importance pour l’Afrique des récentes propositions de réformes constitutionnelles britanniques et françaises et du modèle canadien de consociationalisme. Ils sont disponible ici <http://www.afrimap.org/fr/papers.php. Nous announçons aussi la prochaine invitation à soumettre des articles sur les élections en Afrique.

Les récentes crises électorales au Kenya et au Zimbabwe ont fait les gros titres de la presse en Afrique et dans le monde entier. Mais ces dernières années, dans beaucoup d’autres pays du continent africain, soit les élections ont été contestées, soit les élections prévues se sont annoncées problématiques, notamment au Nigeria, au Cameroun, au Malawi, en Angola et en Côte d’Ivoire. Dans ces crises électorales, les questions clés ont porté sur l’indépendance et l’efficacité de la commission électorale nationale, la manipulation des registres des votants, l’égalité d’accès aux médias de radio télédiffusion et la capacité des tribunaux à contribuer à la résolution des contentieux liés aux élections.

En l’absence de gestion impartiale et efficace des élections, les personnes déçues par les résultats électoraux risquent fort de ne pas en accepter l’issue. Il existe un grand nombre d’exemples d’élections réussies en Afrique qui ont abouti à un changement de pouvoir et par voie de conséquence à une plus grande responsabilité démocratique ; l’Afrique du Sud, le Ghana, le Bénin, le Sénégal pour ne citer que ces pays-là, ont tous organisé à plusieurs reprises des élections couronnées de succès et bénéficiant d’une légitimité reconnue.

Toutefois, il convient de rester vigilant. Même au Ghana, où des progrès constants sont enregistrés depuis une quinzaine d’années, avec un plus grand respect des normes démocratiques, il existe des points préoccupants concernant les ressources et l’indépendance effective de la commission électorale en vue des élections prévues pour fin 2008. L’Union africaine a adopté un grand nombre de normes relatives aux élections et à la gestion des élections, notamment la Charte africaine de la Démocratie, des élections et de la gouvernance (CADEG) de 2007. Au niveau sous-régional, la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a adopté les Principes et Directives de la SADC régissant les élections démocratiques, tandis que le Forum parlementaire de la SADC a ses propres Normes et Standards pour les élections dans la région de la SADC.

En Afrique de l’Ouest, le Protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance contient également des engagements dans ce domaine. Ces normes sont disponibles sur le site Internet d’AfriMAP à l’adresse<www.afrimap.org. AfriMAP encourage l’envoi d’articles sur la gestion des élections en Afrique, basés sur des informations concernant un ou plusieurs pays. Différentes approches peuvent être adoptées, notamment:

• Examiner dans quelle mesure les commissions électorales respectent les normes de la Charte africaine de la Démocratie, des élections et de la gouvernance.
• Vérifier dans quelle mesure les normes en matière de gestion des élections de la CADEG sont pertinentes, au vu des types de violations signalées.
• Faire des propositions en vue de l’application effective de la CADEG par l’Union africaine par rapport à la situation dans certains pays : dans quel contexte l’UA doit-elle invoquer des sanctions en vertu de la CADEG et quelles sont les sanctions les plus appropriées ?
• L’importance des systèmes électoraux - scrutin uninominal majoritaire à un tour ou représentation proportionnelle - dans le bon déroulement des élections, en se référant à un ou plusieurs pays.
• Le rôle des mécanismes de résolution des contentieux électoraux, notamment les tribunaux électoraux et les cours, dans la résolution des contentieux portant sur les résultats des élections : à partir de quel stade le résultat d’une élection devient-il trop litigieux pour que les tribunaux jouent un rôle efficace ?
• Comparer les recommandations faites dans l’un ou dans plusieurs des rapports d’évaluation par pays du MAEP au sujet de la gestion des élections et voir dans quelle mesure elles répondent aux principaux problèmes liés aux élections dans le pays concerné.
• Le rôle des observateurs nationaux ou internationaux des élections, en s’appuyant sur des exemples précis d’exercices de contrôle efficaces (ou inefficaces).
• Le rôle des partenaires au développement de l’Afrique, par exemple à travers le financement de l’administration des élections, l’observation des élections ou toute autre forme de soutien.

Les articles doivent nous parvenir le 15 septembre 2008 au plus tard. Notre objectif est d’encourager et de promouvoir des réflexions et des discussions innovantes sur des thèmes qui font l’objet d’études réalisées par AfriMAP à travers ses recherches. Nous sommes particulièrement intéressés par les articles reposant sur des sources originales, des recherches personnelles et des pensées innovantes. Les articles peuvent être rédigés en Anglais, en Français et en Portugais, d’une longueur de 1.500 à 2.000 mots, et ceux qui seront sélectionnés seront publiés sur notre site Internet. Leurs auteurs recevront $250. Pour de plus amples informations sur l’envoi d’un article, consulter le site Internet d’AfriMAP à l’adresse <http://www.afrimap.org/fr/paperuserguide.php.

Les articles retenus suite à nos précédentes annonces sont disponibles sur le site Internet d’AfriMAP. N’hésitez pas à contacter AfriMAP pour des renseignements complémentaires concernant les sujets des articles en nous adressant un courrier électronique à l’adresse <info@afrimap.org.

Posted by on 08/18 at 10:06 AM

<< Back to main