Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Pouvoirs émergents dans la veille sur l'Afrique

RSS Feed

Global : La Chine va rouvrir son ambassade en Somalie

2014-07-06, Numéro 332

La Chine a décidé de rouvrir son ambassade en Somalie après l'avoir fermée il y a 23 ans lorsque la guerre civile a éclaté dans le pays, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. La Somalie est le premier pays d'Afrique de l'Est à avoir établi des relations diplomatiques avec la Chine en 1960. La Somalie est entrée dans une nouvelle phase de reconstruction nationale après qu'une avancée dans le processus de paix a été réalisée en 2012 et que le premier gouvernement et le premier parlement depuis 21 ans ont été formés, a-t-il indiqué.

Global : La Chine «rêve» de relier les capitales africaines entre elles par des trains à grande vitesse

2014-05-11, Numéro 325

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a annoncé, le 5 mai, des financements supplémentaires d’un montant de 12 milliards de dollars en faveur de l’Afrique. Il a, d’autre part, affirmé qu’il «rêve de voir toutes les capitales africaines interconnectées grâce à des trains à grande vitesse afin de renforcer l’intégration régionale et le développement». Le dirigeant chinois a précisé que son pays qui dispose des technologies dans ce domaine est «prêt à coopérer avec l'Afrique pour transformer ce rêve en réalité». Outre l’Ethiopie, le Premier ministre chinois doit se rendre, lors de sa première tournée en Afrique depuis sa prise de fonctions il y a un an, au Nigeria, en Angola, et au Kenya.

Global : Dix milliards d’euros du japon à l’Afrique pour tenter de rattraper la Chine

2013-06-03, Numéro 284

Le Japon a annoncé samedi 1er juin une aide publique de 10,6 milliards d’euros sur cinq ans pour l’Afrique, à l’ouverture d’une conférence dédiée à ce continent où la Chine, avide de matières premières, accroît sa présence. "Dans les cinq ans à venir, le Japon soutiendra la croissance africaine via des aides publiques et privées de 3.200 milliards de yens (24,2 milliards d’euros), dont une aide publique au développement de 1.400 milliards de yens (10,6 milliards d’euros)", a déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Ce dernier a annoncé ce nouveau plan d’assistance devant une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement africains réunis à Yokohama) pour la cinquième conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (Ticad).

Global : La chine face aux accusations d’impérialisme

2013-04-14, Numéro 278

Sinohydro, la société chinoise spécialisée dans la construction de barrages réplique aux accusations récurrentes d'impérialisme dont son pays fait l'objet. «Avons-nous vraiment l'air de colons ? Nous n'avons tué aucun africain ! » Ainsi réagissait Wang Zhiping, un dirigeant de Sinohydro, dans une interview accordée au Financial Times[, à propos du rôle de la Chine en Afrique. Selon lui, l'action de Sinohydro en Afrique - où la société a été impliquée dans quelque 70 projets hydroélectriques – a été bénéfique pour tous. Selon ses détracteurs, ils font peser une charge financière excessive sur les pays d'accueil et les sociétés chinoises qui s'y positionnent n'ont pas brillé par l'emploi d'autochtones ni par le respect des règles environnementales. Autant d'accusations que Wang Zhiping a balayé d'un revers de la main.

Afrique : La Banque mondiale propose un contrôle sur les investissements chinois

2012-07-22, Numéro 250

La crise économique mondiale affecte la croissance africaine, mais elle peut être aussi une «opportunité» au moment où les grands émergents cherchent «à investir là où les coûts de production» et salariaux sont plus bas. Les difficultés actuelles de la Chine, du Brésil ou de l'Inde, nouveaux partenaires de l'Afrique, risquent-elles pour autant de tirer le continent vers le bas ? Makhtar Diop, le nouveau vice-président Afrique de la Banque mondiale, voit au contraire «des opportunités» dans la crise. Il propose un soutien de la Banque mondiale aux pays africains qui négocient des contrats de matières premières avec les multinationales, en mettant ses ressources à leur disposition puis en formant des avocats locaux.

Afrique : La Chine face à la concurrence indienne

2012-07-22, Numéro 250

Le 19 juillet, lors la cinquième conférence ministérielle Chine-Afrique, Pékin a annoncé qu'il doublerait ses crédits alloués à l'Afrique. Selon un chercheur à l'IFRI, spécialiste des relations sino-africaines, la Chine est la puissance économique dominante en Afrique, qui favorise la croissance des pays du continent. Pour l'heure, l'Inde est le seul véritable Etat capable de concurrencer la Chine pour plusieurs raisons : elle dépend plus que la Chine de ses importations de pétrole et de minerai, sa croissance démographique préfigure un accroissement de ses besoins, les entreprises indiennes (Tata, Arcelor-Mittal...) sont de dimension mondiale.

Afrique : Le double bond chinois

2012-07-22, Numéro 250

Il ne faut pas s'y tromper : la Chine peut doubler sa mise en Afrique. La stratégie de Pékin, qui accueille 50 pays dans le cadre du Forum de coopération sino-africaine, vise à mettre à profit les bonnes relations économiques et commerciales pour conforter sa stratégie d'influence sur le continent africain, et par là lui permettre de s'affirmer dans le monde comme puissance incontournable. Aucun pays, développé ou émergent ne peut s'offrir le luxe de sous-estimer aujourd'hui l'Afrique et son milliard d'habitants.

Global : L'Afrique en demande de plus d'investissements chinois

2012-07-16, Numéro 249

Les investissements chinois en Afrique se sont élevés à environ 10 milliards de dollars américains, mais le continent a toujours besoin de façon urgente de davantage de capitaux chinois, a indiqué le ministre nigérian des Affaires étrangères, Olugbenga Ashiru. M. Ashiru et les représentants de 50 pays africains et de l'Union africaine s'apprêtent à participer à la cinquième Conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-Afrique (FCCA) les 19 et 20 juillet à Beijing, en Chine.

Global : Les BRICS envisagent des accords d'échange de devises

2012-06-24, Numéro 246

Les économies émergentes des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) vont étudier la faisabilité d'accords d'échange de devises pour protéger leurs relations commerciales des remous des marchés financiers, a annoncé lundi 18 juin le Brésil. Les principaux échanges de devises se font pour le moment entre les Etats-Unis et le reste du monde pour obtenir des dollars. Le real, le rouble, la roupie, le yuan et le rand sont aujourd'hui des monnaies relativement peu utilisées dans les échanges commerciaux mondiaux. Le groupe s'est fixé pour objectif que le projet voie le jour d'ici à la réunion de printemps du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, en avril.

Global : Le Brésil, un «Brics» pas comme les autres pour l'Afrique ?

2012-06-17, Numéro 245

Le Brésil va-t-il devenir le prochain «grand-frère» du continent africain? La chaîne d’informations CNN a annoncé que le plus grand fonds d’investissement pour l’Afrique a été lancé par une banque brésilienne il y a près d’un mois. En Afrique, les investissements chinois et indiens sont souvent évoqués, le Brésil, lui, est un partenaire commercial du continent africain quelque peu oublié. Pourtant ses échanges commerciaux avec l'Afrique ont quintuplé en une décennie, passant d’une valeur de 4 milliards de dollars en 2000 à 20 milliards de dollars en 2010, rapporte CNN.

Global : Pretoria souhaite la création de la banque des BRICS en 2013

2012-06-17, Numéro 245

En tant que pays organisateur de la prochaine réunion des Etats membres des BRICS prévue en 2013, l’Afrique du Sud aimerait voir la création de l’institution bancaire dirigée par les BRICS, a indiqué le ministre sud-africain du Commerce et de l’Industrie. Selon ce dernier, une telle banque est cruciale pour le financement de la construction d’infrastructures et la promotion du commerce au sein des pays des BRICS.

Global : Le combat de la Russie continue pour prendre pied en Afrique

2012-06-03, Numéro 243

Pendant que le nouveau président de la Russie, Vladimir Poutine, entame une nouvelle phase de croissance économique, des experts du commerce gardent un œil vigilant sur les politiques de Moscou avec le continent africain, qu'ils considèrent comme une immense source inexploitée d'opportunités économiques. Plusieurs compagnies russes comme 'Russian Aluminuim' (RusAl), LUKoil, Gazprom, et Renova, sont prêtes et attendent pour offrir des services financiers et bancaires tandis que d'autres lorgnent les industries manufacturières locales sur le continent. En octobre 2011, le ministre des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, annonçait que "le chiffre d'affaires des échanges commerciaux de la Russie avec les pays africains se situe actuellement à quatre milliards de dollars, tandis que celui de la Chine avec ces pays s'élève à 120 milliards de dollars".

Global : Début des délocalisations massives de la Chine vers l’Afrique

2012-05-28, Numéro 242

Après s'être focalisée sur l'exploitation des matières premières et la construction d'infrastructures, les entreprises chinoises commencent à délocaliser en Afrique des plates formes de production et d’exportation. En Ethiopie, un partenariat public privé entre le gouvernement éthiopien et des investisseurs chinois a permis de démarrer la construction de la zone industrielle Eastern Industry Zone d’un coût de 250 millions $ qui permettra à terme l’installation 80 usines et la création de 20000 emplois. L’Ethiopie a mis à disposition du foncier bon marché, une fourniture d’électricité gratuite et quatre ans d'exonérations fiscales.

Global : L’Afrique, Eldorado de la Turquie

2012-05-28, Numéro 242

La porte européenne semble s'être refermée pour longtemps. Alors, la Turquie a décidé de se tourner vers l'Afrique pour gagner des marchés et de l'influence. Bülent Arinç, vice-premier ministre turc, sait parler à ses hôtes. Devant lui, environ 300 journalistes et blogueurs venus d'une cinquantaine de pays du continent noir: Maghreb, Afrique sub-saharienne, Afrique australe. Au final, la Turquie cherche à proposer une alternative aux modèles occidentaux et chinois en Afrique. Le pays joue de sa proximité culturelle notamment à travers l'islam, et jouit, selon elle, d'un avantage: ne pas être compromis par les ravages du colonialisme européen.

Global : Le Brésil réduit sa prévision de croissance pour 2012 de 40%

2012-05-28, Numéro 242

Le Brésil a admis lundi 21 mai qu'il sera difficile pour le pays d'atteindre le taux de croissance prévu de 4,5% en 2012. Le pays a dévoilé une prévision bien moins spectaculaire : au moins 2,7%, soit une révision à la baisse de près de 40%. En cause : la crise, notamment dans la zone euro. En 2011, le PIB du Brésil n'a augmenté que de 2,7%, contre 7,5% en 2010 et à fin février, la Banque centrale tablait sur une croissance de 4,5% pour l'année en cours. Mais la crise et ses conséquences ne font pas peur à la présidente, Dilma Roussef, qui a déclaré que son pays était "prêt à 300%" à résister aux effets de la crise européenne.

Global : Le leadership chinois en Afrique fait des émules

2012-05-13, Numéro 240

Depuis dix ans, Pékin multiplie les contrats en Afrique, sur le modèle controversé "matières premières contre infrastructures". Mais d'autres puissances émergentes préparent leur offensive. Dans les pays riches en ressources naturelles, l'approche chinoise prend généralement la forme de ce qui est désormais appelé la « modalité angolaise » et qui consiste, en échange d'une garantie d'accès aux matières premières, à financer des projets d'infrastructures qui seront réalisés par les groupes chinois. Cette recette, souvent décriée, a fait ses preuves. À tel point qu'elle inspire les autres puissances émergentes. À commencer par le Brésil, qui prépare lui aussi son offensive. Autre concurrent montant de la Chine en Afrique : la Turquie, qui est sur le point de devenir actionnaire de la BAD.

Global : « La Chine en Afrique », histoire d’une offensive

2012-04-30, Numéro 238

« La Chine en Afrique » de Julien Bokilo nous éclaire sur les tenants et les aboutissements de la concurrence entre Chinois et Occidentaux en Afrique. Écrit dans un langage simple et illustré par des schémas et données chiffrées, cet ouvrage vient enrichir la documentation sur la Chine, qui, devenue deuxième puissance économique, ne cache pas ses ambitions sur le continent. Il révèle aussi l’intéressement des pays émergents comme l’Inde, le Brésil et l’Afrique du sud pour le continent.

Global : De grands investisseurs parmi les pays BRICS

2012-04-15, Numéro 236

Le poids des pays émergents dans l’économie mondiale a connu une croissance exceptionnelle depuis le début du millénaire. De 30% du PIB mondial en dollars courants en 2000 et 49% en dollars PPA, il était estimé à respectivement 45% et 57%, fin 2010. La puissance des BRICS ne se limite plus à ces seules données. Leur marque se manifeste de plus en plus dans les investissements directs à travers le monde. Ce qui en fait des partenaires désormais incontournables dans les politiques de développement. Les flux extérieurs d’IED des pays en développement et des pays en transition ont également fortement augmenté, de 21 %. Ils représentent désormais 29 % des flux extérieurs mondiaux d’IED. En 2010, six pays en développement et pays en transition figuraient parmi les 20 plus gros investisseurs.

Global : Les Brics veulent créer leur banque

2012-04-01, Numéro 235

Bientôt une "Brics Bank?" Dans leur déclaration finale, à l'issue de leur quatrième sommet, Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud ont appelé à la création d'une telle institution financière, aussi surnommée "South-South Bank". Leurs ministres des Finances devront examiner "la faisabilité et la viabilité" de cette proposition. Celle-ci devrait resserrer les relations entre ces pays qui totalisent près de 20% de la croissance et 40% de la population mondiale. Les échanges commerciaux entre ces économies émergentes, en pleine expansion, en seraient renforcés.

Afrique : L'Inde a prévu des investissements de 250 000 milliards

2012-03-25, Numéro 234

Dans les prochaines années, le gouvernement de l'Inde, en partenariat avec le secteur privé indien, va investir 500 milliards de dollars (près de 250 000 milliards de francs Cfa) en Afrique. L'information a été révélée, le 18 mars, par le ministre indien du Commerce, de l'Industrie et du Textile, Anand Charma, à l'ouverture du 8e conclave Inde-Afrique, co-organisé par la Confédération des industries indiennes et la Banque pour l'exportation et l'importation de l'Inde (Exim Bank). Les domaines qui bénéficieront des investissements annoncés, sont essentiellement les infrastructures (routières et électriques), les télécommunications et le renforcement des capacités «pour que les jeunes soient outillés face aux technologies nouvelles».

Gabon: 180 millions de dollars de Singapour pour la filière caoutchouc

2012-03-25, Numéro 234

L'Etat gabonais et le groupe singapourien Olam vont investir 183 millions de dollars dans une plantation de caoutchouc et une usine de transformation, a annoncé lundi 19 mars la présidence du Gabon dans un communiqué. C'est le quatrième accord d'envergure du Gabon avec le groupe Olam qui doit développer les zones économiques spéciales de Nkok (région de Libreville) et de l'île Mandji (région de Port-Gentil) ainsi que mettre en route "100. 000 hectares de culture d'huile de palme". Selon le ministre de la Promotion des Investissements, le projet va créer à terme "plus de 6000 emplois directs et 5000 emplois indirects".

Guinée équatoriale : Commerçants et ouvriers chinois, des mondes à part

2012-02-06, Numéro 221

Comme dans toute l'Afrique, des centaines de Chinois travaillent à Bata, capitale économique de la Guinée équatoriale, partagés en deux populations bien distinctes: les commerçants des bazars, et les ouvriers des grandes compagnies, qui vivent en vas...

Congo : Des navires de pêche chinois interdits dans les eaux maritimes

2012-01-02, Numéro 218

Le gouvernement congolais vient d’interdire à 69 navires de pêche chinois accusés de pratique illicites d’exercer dans les eaux maritimes congolaises. Selon le ministère de la Pêche et de l'Aquaculture, les navires pêchaient dans les zones de reprodu...

Zimbabwe : Les entrepreneurs n'aiment pas les investisseurs chinois

2012-01-15, Numéro 218

Les entrepreneurs zimbabwéens sont de plus en plus réticents à développer des contacts avec les investisseurs chinois. Profitant de la crise économique, les Chinois s'attaquent de plus en plus à nos emplois, estiment les Zimbabwéens. Le président Mug...

Global : Le Brésil, un géant qui émerge en Afrique

2011-11-20, Numéro 214

Le président Lula avait choisi l'Afrique comme priorité stratégique pour le Brésil. Les liens diplomatiques ont été renforcés et les échanges économiques grimpent en flèche. la présidente du Brésil Dilma Rousseff a effectué en octobre son premier voy...

Afrique : Pékin appelle à un regard impartial sur la coopération sino-africaine

2011-11-13, Numéro 213

De hauts fonctionnaires chinois ont appelé les critiques à regarder les relations économiques entre la Chine et l'Afrique d'une façon objective, plutôt que de "politiser" la coopération sur la base de rumeurs sans fondement et de conjectures. "La Chi...

Burkina : Taipeh cajole un de ses derniers amis africains

2011-10-16, Numéro 209

Le Burkina Faso et Taïwan ont signé un accord portant sur la suppression réciproque des frais de visas entre leur deux pays, dans le but de renforcer leurs relations bilatérales. Les deux pays ont tenu en juin 2010, leur huitième commission mixte et ...

Global : Les USA critiquent les conditions de l'aide de la Chine à l'Afrique

2011-10-09, Numéro 208

Une responsable du Trésor des Etats-Unis a critiqué, le 5 octobre, les conditions de l'aide de la Chine à l'Afrique, affirmant qu'elle n'offrait pas les mêmes garanties que celles des institutions multilatérales notamment en matière de lutte contre l...

Global: Les BRICS posent leurs exigences pour aider l'Europe

2011-09-26, Numéro 206

Une aide directe aux pays en difficulté de la zone euro paraît bien aléatoire. Et Brésil, Chine et Afrique du Sud attendent avant tout un rééquilibrage de la gouvernance mondiale. Les BRICS sont d'autant moins enclins à se porter au secours de l'Euro...

Global : Quand la Chine délocalisera en Afrique

2011-09-11, Numéro 204

La croissance chinoise pourrait tomber l'année prochaine, pour la première fois en dix ans, sous la barre des 9%. C'est ce qu'a déclaré le 6 septembre 2011 un haut responsable chinois chargé de la politique de changes, laissant ainsi transparaître le...

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-125 | Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/