Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Arts & livres

RSS Feed

Afrique : «Fallait-il tuer Kadhafi ?», le grand déballage de Jean Ping

2014-04-13, Numéro 321

Annoncé depuis un bon moment, le livre «Eclipse sur l’Afrique : fallait-il tuer Kadhafi ?» de Jean Ping, est un essai qui, selon certains critiques, «déballe tout» sur les années pendant lesquelles l’auteur, ancien ministre gabonais des Affaires étrangères (1999-2008), a été témoin privilégié de l’histoire de l’Union Africaine (Ua), notamment en tant de président de la Commission. Les thèmes abordés sont vastes. On part du panafricanisme, des faiblesses de l’Ua, de l’intérêt des Chinois pour l’Afrique, entre autres, pour aboutir à la guerre en Lybie avec sa grande question «fallait-il tuer Khadafi ?». Autrement dit, cette guerre a-t-elle été nécessaire face à la négociation et au dialogue ? L’ouvrage dont la sortie officielle devrait s’effectuer avant la fin du mois en cours, soulève, selon les critiques, les analystes et observateurs, de nombreuses questions concernant le fonctionnement de l’Afrique actuelle.

Mali : Quatre ans pour réhabiliter le patrimoine détruit par les islamistes

2014-04-13, Numéro 321

Le gouvernement du Mali et ses partenaires se sont donné quatre ans pour réhabiliter le patrimoine culturel détruit lors de l’occupation islamiste du nord du pays en 2012. Les travaux seront exécutés sur la base d’un plan d’action soutenu par l’Unesco et financé à hauteur de plus de onze millions de dollars par l’Union européenne (UE), la France, la Norvège et la Suisse. En plus de la réhabilitation du patrimoine culturel endommagé pendant l’occupation, les actions vont porter sur la protection des manuscrits anciens ainsi que sur la formation des conservateurs de ces manuscrits. Un total de 4.203 manuscrits anciens de Tombouctou ont été brûlés par les islamistes qui y ont aussi détruit 14 des 16 mausolées inscrits sur la liste du patrimoine mondial.

Maroc : Le livre du prince Moulay Hicham ne sera pas interdit

2014-04-13, Numéro 321

Le ministre marocain de la Communication, porte parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a assuré que le livre du Prince Moulay Hicham, "Journal d’un prince banni", ne sera pas du-tout interdit au Maroc. L'ouvrage, «Journal d'un Prince Banni» est un livre autobiographique du prince Moulay Hicham, il y raconte ses mémoires depuis son enfance jusqu’à l’heure actuelle. Il couvre de ces récits, trois périodes principales : son vécu avec son père le prince Moulay Abdellah jusqu’au décès de ce dernier en 1983, puis avec son oncle le défunt Roi Hassan II, et enfin celle qui commence en 1999 avec le règne actuel de son cousin le Roi Mohammed VI.

Maurice : Un musée à la place de la plus ancienne prison de haute sécurité de l’île

2014-04-13, Numéro 321

La plus ancienne prison de l’île Maurice, La Bastille, fermera ses portes dans quelques semaines et verra un musée la remplacer sur le site actuel. Des détenus considérés comme potentiellement dangereux y ont été incarcérés, ce qui a entretenu de longues années durant la réputation de cette prison implantée à Phoenix. Bâtie au moment de la Révolution française, la prison de La Bastille n’accueille plus aujourd’hui qu’une dizaine de détenus qui seront transférés prochainement au sein du quartier de haute sécurité du nouvel établissement pénitentiaire

Nigeria : Un géant culturel qui étonne les francophones

2014-04-13, Numéro 321

Sixième exportateur mondial de pétrole, le Nigeria est aussi le foyer d'une industrie cinématographique et musicale dont l'essor ne cesse d'étonner plus d'un francophone. La popularité de son cinéma et de sa musique a fait de ce pays un incontournable géant culturel du continent. Il ne se passe pas une semaine au Nigeria sans qu'il ne se tourne au moins trente longs métrages destinés à la commercialisation. Lancée en 1990, l'industrie cinématographique nigériane, Nollywood, est devenue après l'agriculture la deuxième source d'emploi de ce pays qui compte un peu plus de 168,8 millions d'habitants. On estime à un million le nombre de personnes dont les revenus dépendent directement de la production de Nollywood, industrie qui génère désormais 590 millions de dollars par an.

Gambie : Yahya Jammeh impose l’Arabe comme langue officielle

2014-03-30, Numéro 319

Le chef de l’Etat gambien, Yahya Jammeh vient de choisir l’arabe comme langue officielle du pays après avoir annoncé début mars que l’Anglais ne serait plus la mangue officielle du pays. Une langue locale devait en principe être choisie à la place de l’anglais mais le président Jammeh a finalement opté pour l’arabe, langue du Coran et de la religion musulmane auxquels il est très attaché. 

La décision du président Jammeh de ne plus faire de l’anglais la langue officielle intervient au moment où la Gambie s’est retirée en octobre 2013 du Commonwealth, une organisation de 54 Etats, regroupant des ex-colonies britanniques pour la plupart.

Sénégal : Abdoulaye Wade prépare un livre sur l’art de la ruse en politique

2014-03-02, Numéro 315

L’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, âgé de plus de 87 ans - dont 26 passés dans l’opposition et 12 autres au pouvoir (2000-2012) -, a révélé qu’il préparait un livre consacré aux trucs et astuces en politique pour triompher de ses adversaires sans coup férir. Dans un entretien le leader du Parti démocratique sénégalais fait la somme de ses expériences et des astuces qu’il a utilisées pour se tirer d’affaire, surtout dans sa relation avec ses prédécesseurs socialistes. ‘’Astuces, stratagèmes et trucs en politique’’, tel devrait être intitulé le livre du troisième président de la République du Sénégal.

Afrique : Un clip où des artistes africains rappellent aux chefs d'État la promesse de Maputo

2014-02-23, Numéro 314

Réunis à Maputo en 2003, plusieurs chefs d'État africains et de gouvernement des pays de l'Union africaine, signaient une déclaration les engageant à allouer au moins 10% de leur budget à l'agriculture à l'horizon 2008. Faisant un constat amer de cet engagement non tenu, plusieurs artistes africains se sont réunis dans une chanson pour rappeler aux chefs d'État, leur promesse faite en 2003 à Maputo, de consacrer au moins 10% de leur budget national à l'agriculture. Dix ans plus tard, la barre symbolique de Maputo reste toujours un objectif à atteindre pour près de 47 États africains sur 54. Où sont passés nos 10% ? demandent les artistes dans cette chanson.

Bénin : Ouverture du premier musée d'art contemporain d'Afrique

2014-02-23, Numéro 314

La petite ville côtière de Ouidah, au Bénin, est tristement célèbre pour avoir été un des grands centres africains d’embarquement d’esclaves vers l’Amérique. Elle accueille aujourd’hui le premier musée d’art contemporain d’Afrique, une fierté pour les artistes du continent, comme une revanche de l’art sur l’histoire. Quatorze grands artistes africains sont exposés dans la majestueuse villa Ajavon, inaugurée en novembre, en plein coeur de cette bourgade d’à peine 60.000 habitants, à une quarantaine de kilomètres de Cotonou. Déjà présents pour la plupart dans les plus prestigieux musées d’Europe et d’Amérique, ils sont très rarement montrés en Afrique.

Global : Un ouvrage livre l'héritage de Cabral, 40 ans après son assassinat

2014-02-02, Numéro 311

Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria) annonce avoir publié un nouvel ouvrage consacré à Amilcar Cabral, en collaboration avec Daraja Press, une association à but non lucratif regroupant différentes personnalités dont des chercheurs africains. ''Claim No Easy Victories : The Legacy of Amílcar Cabral" (en français « Ne pas revendiquer de victoires faciles : l'héritage de Amical Cabral »), est le titre de cet ouvrage édité par Bill Fletcher Jr. Et Firoze Manji, chargé de programme au Codesria, à l'occasion du 40e anniversaire de l'assassinat d'Amilcar Cabral

Au Nigeria : Le pidgin supplante l'anglais et les langues locales

2014-01-26, Numéro 310

Au Nigéria, pays dont les quelque 170 millions d'habitants parlent près de 500 langues différentes, le pidgin est de plus en plus employé pour communiquer d'une région à l'autre, supplantant peu à peu l'anglais, la langue officielle. L'utilisation de ce dialecte, surtout employé à l'oral, remonte au commerce entre les explorateurs européens et les communautés côtières ouest-africaines, au XVème siècle. Le portugais puis l'anglais ont progressivement été mêlés à des expressions locales, provenant du Delta du Niger notamment, pour créer un cocktail linguistique unique en son genre. L'anglais plus formel, héritage de la colonisation britannique, est considéré, quant à lui, comme la langue des élites urbaines éduquées.

Un ouvrage livre l'héritage de Cabral, 40 ans après son assassinat

2014-01-20, Numéro 309

Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria) annonce avoir publié un nouvel ouvrage consacré à Amilcar Cabral, en collaboration avec Daraja Press, une association à but non lucratif regroupant différentes personnalités dont des chercheurs africains. ''Claim No Easy Victories : The Legacy of Amílcar Cabral" (en français « Ne pas revendiquer de victoires faciles : l'héritage de Amical Cabral »), est le titre de cet ouvrage édité par Bill Fletcher Jr. Et Firoze Manji, chargé de programme au Codesria, à l'occasion du 40e anniversaire de l'assassinat d'Amilcar Cabral.

Global : Rwanda – France, vous avez dit «Silence turquoise» ?

2013-12-18, Numéro 307

Près de deux décennies après le génocide rwandais, il est toujours aussi difficile d’aborder le sujet, tellement l’émotion prend rapidement le dessus sur la raison. La violence verbale, voire physique, n’est jamais loin. Pour autant, on est toujours peiné face à la rhétorique consistant à peindre la France en « monstre absolu » tandis que les anciens rebelles «tutsis», aujourd’hui au pouvoir à Kigali, et leurs alliés, passent pour des «anges immaculés». En réalité, et on ne le dira jamais assez, dans un conflit d’une telle ampleur, il n’y a ni ange ni démon. Les choses sont toujours infiniment plus compliquées. Ainsi l’ouvrage de Laure de Vulpian et Thierry Prungnaud, « Silence turquoise », qui ressasse la « responsabilité de l’Etat français dans le génocide des Tutsi », laisse difficilement indifférent.

Etat des résistances : Les mouvements paysans

Cetri

2013-12-18, Numéro 307

Luttes des plus pauvres parmi les pauvres, des paysans sans terre, des communautés indigènes marginalisées, des travailleurs agricoles en situation précaire,… elles dénoncent les menaces qui pèsent sur le devenir des systèmes alimentaires et des équilibres environnementaux

Maroc : Le "prince rouge" est de retour

2013-12-18, Numéro 307

Le prince Moulay Hicham, cousin de Mohammed VI et troisième dans l'ordre de succession au trône, va publier chez Grasset un livre au mois d'avril 2014. Intitulé "Journal d'un prince banni", celui-ci promet des "révélations" sur la monarchie marocaine. Moulay Hicham se penche sur les arcanes du royaume et dresse le portrait de membres de la famille royale, notamment ceux de Hassan II et de Mohammed VI, un roi qui, selon lui, ne souhaitait pas le destin qui lui était tracé. L'idée de ce livre serait venue à Moulay Hicham en 2006. Le prince alaouite se remet alors d'un quintuple pontage. Pendant sa convalescence, des souvenirs reviennent à la surface. Il décide donc de commencer son ouvrage, qu'il mettra sept ans à écrire.

Afrique du sud : Ouverture d'un centre pour préserver l'héritage de Mandela

2013-11-28, Numéro 305

Le Centre Mandela pour la mémoire, destiné à préserver l'héritage et la mémoire de Nelson Mandela, s'est ouvert officiellement lundi 20 novembre à Johannesburg. Situé dans le quartier de Sandton dans le centre de la ville, il a été officiellement inauguré par le président sud-africain Jacob Zuma. Ce centre rappelle l'histoire de l'ex-président aujourd'hui malade, de sa naissance à aujourd'hui. L'exposition contient des lettres manuscrites de M. Mandela, écrites à des membres de sa famille et à des membres du Congrès national africain, son parti politique, quand il était en prison. Elle comporte aussi un registre des visiteurs qui se sont rendus auprès de M. Mandela quand il était en prison.

Sénégal : Le chanteur Baaba Maal, lauréat du prix de l'Onusida

2013-11-13, Numéro 303

Le chanteur sénégalais Baaba Maal, a été désigné comme lauréat du Prix « Protège le goal » 2013 du Programme des Nations unies sur le Vih/Sida (Onusida). LLe prix lui a été décerné pour son travail exceptionnel dans le cadre du sport et de la culture pour le développement social. La cérémonie du Prix « Protège le goal » aura lieu le 15 janvier 2014 à Dakar, lors de la soirée du quatrième Sommet panafricain des jeunes leaders des Nations unies pour l'atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd).

Politique européennes anti-immigration : un reggae man monte au front

Mohamed Mboyo Ey’ekula



2013-11-17, Numéro 303

Les politiques européennes anti-immigration africaine sont-elles appropriées? Roy-Reuben, artiste musicien ghanéen et membre de la société civile internationale, ne le croit pas. Tout en musique, il les dénonce vivement et exhorte les africains à la responsabilité.

Global : «Capitaine Thomas Sankara»

2013-11-06, Numéro 302

Mi-octobre, Christophe Cupelin est venu à Berlin présenter son documentaire « Capitaine Thomas Sankara » en coopération avec l’association AfricAvenir. Le réalisateur suisse s'est appuyé sur des archives personnelles et institutionnelles pour dresser le portrait de celui qui dirigea le Burkina Faso du 4 août 1983 au 15 octobre 1987, date de son assassinat.

Afrique : Le prix Femina à la Camerounaise Leonora Miano

2013-11-08, Numéro 302

Le prix Femina 2013 a été attribué mercredi 6 novembre à la Camerounaise Leonora Miano pour "La saison de l'ombre" (Grasset), roman sur le basculement d'un monde pour une communauté africaine confrontée à la traite négrière et à la disparition d'êtres aimés. Avec ce septième roman, Léonora Miano, née à Douala en 1973, et vivant en France où elle était venue poursuivre ses études en 1991, se glisse dans l'esprit et le coeur de la communauté Mulongo, embarquée malgré elle dans la sombre aventure de la traite négrière. Elle décrit l'effondrement des repères et fait entendre la voix de ceux qui sont restés en Afrique, revendiquant un texte "africo-centré".

Côte d’Ivoire : «Run», le film qui retrace la crise ivoirienne

2013-09-30, Numéro 298

La Côte d’Ivoire va revivre la période la plus sombre de son histoire sur grand écran. Le réalisateur Philippe Lacôte retrace, dans son film, la crise qui a frappé la Côte d’Ivoire de 2002 à 2011. Le film dont le tournage s’est achevé au début du mois de septembre se veut être un moyen de prise de conscience de la population, particulièrement les jeunes, sur cette période de la Côte d’Ivoire. Le film pose tout simplement la question suivante : comment sommes-nous arrivés à la violence ?

Egypte : L'Unesco déplore les dégâts causés au patrimoine

2013-09-02, Numéro 295

La Directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, a exprimé lundi 26 août sa vive inquiétude concernant le patrimoine culturel égyptien, suite à des informations faisant état de pillages du « Malawi National Museum » dans la ville de Minya en Haute Egypte et de la destruction de plusieurs édifices religieux, notamment des églises et des mosquées, en Haute-Egypte, à Fayoum et au Caire. Mme Bokova a également appelé les autorités égyptiennes à prévenir le trafic des biens culturels volés au « Malawi National Museum ». Elle a rappelé que l'Unesco était prête à fournir une aide technique dans ce domaine et à mobiliser les organisations partenaires de la Convention de 1970 contre le trafic illicite des biens culturels, notamment Interpol et l'Organisation mondiale des douanes.

Maroc : La scène culturelle en danger

2013-09-02, Numéro 295

Les artistes marocains ont un espace pour s’exprimer. Ce lieu, c’est la Fabrique Culturelle, installée dans des anciens abattoirs du quartier populaire de Hay Mohammadi, en banlieue de Casablanca. En 2008, un collectif d’artistes décide de reconvertir ce bâtiment désaffecté en centre culturel pour les jeunes. Ce site gratuit et accessible à tous accueille toutes les formes d’art contemporain et leur ménage une place pour des ateliers ou des répétitions. Mais malgré le succès croissant de ces soirées, la structure fait aujourd’hui face à des difficultés administratives. Les autorités de la ville, propriétaires du lieu, rechignent à officialiser sa reconversion. Or tant que la situation n’est pas officialisée, les artistes ne peuvent pas collecter de fonds.

Afrique du sud : Winnie Mandela publie le journal de sa détention sous l'apartheid

2013-08-12, Numéro 294

Le livre intitulé "491 jours: prisonnière numéro 1323/69" est écrit par Winnie Mandela à partir du journal qu'elle a tenu lorsqu'elle a été emprisonnée à Pretoria par le régime raciste sud-africain entre 1969 et 1970. Winnie Madikizela-Mandela y reprend des passages de son journal et y inclut aussi des lettres échangées avec son mari Nelson, déjà emprisonné depuis sept ans à l'époque. "J'ai pensé qu'il fallait raconter cette histoire pour les générations prochaines, pour que cela ne se reproduise pas", a-t-elle expliqué lors du lancement du livre à Johannesburg. Arrêtée le 12 mai 1969 en tant qu'activiste anti-apartheid, elle a été détenue à l'isolement à la prison centrale de Pretoria jusqu'à sa libération le 14 septembre 1970.

Global : "Mandela", un nouveau film sur Madiba

2013-07-29, Numéro 292

Dans la peau de Nelson Mandela. Le comédien britannique, Idris Elba, incarne Madiba dans « Mandela » du Britannique Justin Chadwick, le dernier biopic consacré au premier président noir de l’Afrique du Sud. Le premier extrait du film a été rendu public le 19 juillet dernier. Le long métrage sera présenté en première mondiale au Festival de Toronto, au Canada, en septembre prochain. Les Américains auront ensuite l’honneur de le voir en novembre quand les cinéphiles français devront attendre le 13 décembre. Les premières images semblent des plus prometteuses pour la seule oeuvre filmographique consacrée à Madiba qui ait eu sa bénédiction.

Niger : La mode africaine, une arme de développement massif

2013-07-14, Numéro 290

La 9e édition du Festival international de la mode africaine se tiendra dans la capitale du Niger du 20 au 25 octobre 2013, réunissant stylistes et top models du monde entier. L’idée sous-jacente : la mode est un moteur de développement aussi inattendu que redoutable.

Tunisie : Féliciter ou ne pas féliciter Abdellatif Kechiche

2013-06-10, Numéro 285

Le succès du lauréat de la Palme d'or a été largement salué en Tunisie. Toutefois, avec un gouvernement islamiste au pouvoir, quelles sont les chances de La Vie d’Adèle, qui porte sur l’homosexualité, d'être projeté dans le pays natal du cinéaste franco-tunisien ?

Global : «La vie d’Adèle», film controversé ou controverse filmée ?

2013-06-03, Numéro 284

Jamais dans les annales du Festival de Cannes, le prix suprême, le Grand Prix, n’a été discerné à un a un film ouvertement homosexuel, aux confins de l’œuvre érotique. La Palme d’Or de la 66ème édition est allée au long métrage «La vie d’Adèle», film d’Abdellatif Kechiche, réalisateur franco-tunisien. Encore une fois le Festival de Cannes colle à la brûlante actualité et taille ses premiers choix, à la phase de sélection comme à la dernière loge de la récompense, dans la pierre politique.

Global : Le Festival "l’Afrique dans tous les sens" fait son show !

2013-05-26, Numéro 283

De l’énergie et de la joie, c’est ce qu’offre en ce moment au grand public le festival "L’Afrique dans tous les sens" qui a ouvert ses portes le 17 mai. L’évènement culturel folklorique qui se tiendra partout en Île de France jusqu’au 2 juin met cette année l’Afrique du Sud à l’honneur, pour rendre hommage à Nelson Mandela. Au programme : de la musique, des concerts, des ateliers de danses, des contes... C’est avant tout un immense champ culturel où le continent est célébré et magnifié.

Rd Congo : Quand les "shégués" revendiquent leur enfance

2013-04-07, Numéro 277

"Kinshasa Kids" de Marc-Henri Wajnberg est sorti en France mercredi 3 avril. La fiction se mêle au documentaire pour évoquer le quotidien des enfants de la rue en République démocratique du Congo. En toile de fond, la musique : le sésame pour leur enfance perdue. En dépit du drame qu’il évoque, "Kinshasa Kids" est une pétillante aventure humaine et musicale.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/