Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Conflits & urgences

RSS Feed

Afrique : Les pourparlers sud-soudanais ajournés

2014-04-13, Numéro 321

Un comité de médiateurs pour la paix en provenance de l'Ethiopie, du Kenya et du Soudan ont confirmé la suspension temporaire des pourparlers de paix jusqu'au 22 avril pour permettre la poursuite des consultations.

Les pourparlers ont connu une impasse apparente sur le statut des 11 détenus politiques, dont sept ont été libérés pour prendre part à la première phase des discussions suite à la signature de l'accord mettant un terme aux combats.

Cependant, quatre autres détenus parmi lesquels Pagan Amum, le secrétaire général du parti au pouvoir, le Mouvement populaire de libération du Soudan, en plus de trois autres, n'ont toujours pas été libérés.


Afrique : Heurts à la frontière Cameroun-Nigéria

2014-04-13, Numéro 321

Des affrontements entre bergers nigérians et agriculteurs camerounais au niveau de la frontière entre les deux pays, ont fait deux morts et plusieurs blessés. Les Camerounais des villages d'Effou, Ambo, Badu, Okenakee et Badumu ont été contraints de fuir leurs terres à cause de l'intensité des affrontements. Ils accusent les bergers nigérians lourdement armés, d'abîmer leurs plantations avec leur bétail. Les échanges entre ces populations et les bergers venus du Nigeria ont fait un mort du coté camerounais.

Burundi : Le probable armement des jeunes du parti au pouvoir inquiète

2014-04-13, Numéro 321

La fuite d’un document des Nations unies qui donnent de la crédibilité aux allégations de distributions d’armes aux membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, les Imbonerakure, fait grand bruit au Burundi. Aux appels au calme ont succédé les « mises en garde solennelles » de l’Onu. A Bujumbura, les partis d’opposition, qui tirent la sonnette d’alarme sur la « nocivité » des jeunes depuis des années, ces jeunes se livrant à de nombreuses exactions, estiment que le document qui a fuité vient confirmer leurs pires craintes.

Cameroun : Boko Haram, les otages et le business

2014-04-13, Numéro 321

Le mode opératoire des preneurs d’otages occidentaux dans la région de l’extrême Nord du Cameroun est récurrent. Le constat que l’on peut désormais faire est que les complicités semblent désormais établies au sein des populations locales qui ordonnent des affaires juteuses avec les terroristes. Même si le groupe terroriste Boko Haram, basé principalement au Nigeria, n’a pas encore revendiqué les enlèvements des pères Giampaolo Marta et Gianantonio Allegri, et de la religieuse canadienne, il n’y a aucun doute qu’il s’agit bien de ces bandits de grand chemin qui se retrouvent une fois de plus derrière cette action néfaste.

Centrafrique : 37 morts lors des affrontements entre les ex-Séléka et les anti-Balakas

2014-04-13, Numéro 321

Au moins 37 personnes ont été tuées dans des affrontements opposant les milices d'autodéfense anti-Balakas (anti-machettes) et les ex-rebelles de la coalition Séléka, mercredi 9 avril à Dékoa (centre), au moment où des initiatives sont annoncées entre les leaders de ces deux groupes pour mettre fin à leurs hostilités. La Centrafrique plonge chaque jour dans le chaos, suite aux violences perpétrées par les milices anti-Balakas, fidèles au président déchu François Bozizé, et les ex-rebelles de la coalition Séléka qui avaient porté au pouvoir en mars 2013 Michel Djotodia.

Centrafrique : L’ONU autorise l’envoi de 12 000 casques bleus

2014-04-13, Numéro 321

Le Conseil de sécurité des Nations unies a autorisé, jeudi 10 avril, le déploiement de 12 000 casques bleus en République centrafricaine. Ils y seront au mois de septembre. L'opération de maintien de la paix, réclamée à cor et à cris par la diplomatie française - et pour laquelle les autorités centrafricaines de transition ont tant plaidé - est désormais une réalité, du moins sur le papier. A l'unanimité, les quinze membres du Conseil ont voté en faveur de la résolution 2149. Outre la protection des populations et des convois humanitaires, la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Rca (Minusca) aura pour tâche le maintien de l'ordre ou encore l'arrestation des criminels de guerre présumés. Elle devra aussi contribuer à préparer les élections qui mettront un terme à la transition l'année prochaine.

Gambie : Commémoration du 14ème anniversaire de l’assassinat de 14 élèves

2014-04-13, Numéro 321

Le 10 avril 2000, 14 élèves ont été tués par les Forces de sécurité gambienne lors d'une manifestation pour réclamer justice après le viol et la mort de deux de leurs camarades. La Democratic Union of Gambian Activists dénonce avec fermeté 14 années d’impunité et demande aux autorités que la justice soit rendue aux victimes.

Kenya : Les Somali utilisés comme des "boucs émissaires"

2014-04-13, Numéro 321

Human Rights Watch a accusé vendredi 11 avril, les autorités kényanes d'utiliser les Somaliens et Kényans d'ethnie somali comme "boucs émissaires", alors que des milliers de personnes ont été arrêtées depuis début avril et une centaine d'autres expulsées vers la Somalie. Entre 3.000 et 4.000 personnes ont été arrêtées dans le pays depuis le 4 avril, principalement à Nairobi dans le quartier d'Eastleigh, à forte population somalienne ou kényane d'ethnie somali, et retenues dans des postes de police ou des stades pour des contrôles d'identité et des interrogatoires. Les autorités kényanes ont présenté cette opération policière comme une réponse à la menace terroriste, après qu'une série d'attentats ou de tentatives d'attentats attribués aux islamistes somaliens shebab aient secoué le pays.

Zimbabwé : Commentaires de Robert Mugabe sur le Nigeria

2014-04-13, Numéro 321

L'ambassadeur zimbabwéen à Abuja a donc été convoqué le jeudi 10 avril dans les locaux du ministère des Affaires étrangères en vue de fournir des explications à la suite des propos de Mugabe qualifiant les Nigérians de «gens corrompus». Le secrétaire permanent a, par ailleurs, rappelé le rôle joué par son pays dans les luttes de libération en Afrique australe, particulièrement au Zimbabwe.

L'ambassadeur zimbabwéen, Kunjeku, a promis transmettre aux autorités exécutives de son pays, les protestations et les plaintes de la République fédérale du Nigeria.


Afrique : Le Cameroun, plaque tournante d'un trafic d'armes destinées à Boko Haram

2014-04-06, Numéro 320

Le Cameroun, pays frontalier du Nigeria, est devenu ces dernières années une plaque tournante d'un trafic international d'armes de guerre destinées au groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, selon des responsables sécuritaires camerounais. Afin de s'approvisionner en armes et munitions, Boko Haram a noué des contacts au sein de l'armée tchadienne, selon l'officier supérieur de la gendarmerie camerounaise. Ces armes proviennent généralement du Tchad et prennent régulièrement la destination du Nigeria.

Afrique : Le Tchad se retire de Centrafrique

2014-04-06, Numéro 320

Se disant accusés de manière injustifiée d’avoir pris parti pour les rebelles de l’ex Séléka et d’être à l’origine de pas mal de maux qui minent la République centrafricaine, le Tchad a décidé de retirer ses 850 de la mission de maintien de la paix en Rca. Une annonce qui fait réagir plusieurs pays prenant part à la Misca, notamment la France qui dit regretter cette décision du Tchad.

Afrique : Un islamiste condamné à 10 ans de réclusion en Algérie

2014-04-06, Numéro 320

Moussa ag Mohamed, âgé d’une quarantaine d’années, a été arrêté en février 2013 à Tinzaouatine, aux confins algéro-maliens, en possession d’un pistolet semi automatique Tokarev, de 250g de drogue et d’un téléphone mobile. Aux enquêteurs de la police judiciaire, il a avoué son appartenance au groupe de Belmokhtar pour lequel il était rentré en Algérie à dos de chamelle pour, selon ses déclarations, une «mission» concernant les mouvements des forces de sécurité algériennes. Devant le tribunal criminel de Ouargla, l’accusé est cependant revenu sur ces aveux. Et malgré cela, le parquet a requis 20 ans de réclusion et l’accusé, jugé pour «apologie du terrorisme» et commission d’un «acte criminel ou subversif», a été finalement condamné.

Cameroun : Boko Haram recrute des jeunes à la frontière avec le Nigeria

2014-04-06, Numéro 320

Selon plusieurs sources sécuritaires camerounaises, Boko Haram enrôle des jeunes Camerounais dans la zone frontalière entre le Cameroun et le Nigeria. Une opération mise en place depuis quelques mois par le groupe islamiste. Si beaucoup de ces jeunes de Kanuri sont souvent attirés par les avantages que leur font miroiter les islamistes, l’engagement aux côtés de Boko Harams n’est pas toujours volontaire. Depuis toujours, la question de l`enrôlement de jeunes Camerounais par les islamistes agite la région.

Centrafrique : Des soldats tchadiens font au moins 24 morts à Bangui

2014-04-06, Numéro 320

Au moins 24 personnes ont été tuées et une centaine blessées par des soldats tchadiens à Bangui, la capitale de la Centrafrique à nouveau sous haute tension ces derniers jours malgré les efforts des forces internationales pour arrêter les tueries. Ces soldats tchadiens, venus rapatrier leurs compatriotes fuyant les violences en Centrafrique, ont tiré sur la population samedi. D’après un officier de la Misca s’exprimant sous couvert d’anonymat, "les soldats tchadiens ont été visés par une grenade qui a blessé l’un d’entre eux, et ils ont riposté". Un des porte-parole des milices anti-balaka, majoritairement chrétiennes a réfuté cette version.

Centrafrique : Les conséquences du retrait des Tchadiens de la Misca

2014-04-06, Numéro 320

Si de nombreuses voix en Centrafrique se sont élevées ces derniers mois pour réclamer le départ des soldats tchadiens accusés de bavures, leur retrait va poser un certain nombre de difficultés à la force africaine. Comment mener à bien la difficile mission de protection des populations civiles, et en particulier musulmanes, une fois que le contingent de 6 000 hommes, actuellement, sera amputé de 850 soldats aguerris ? Cette question et celle des modalités de retrait seront discutées dans les jours et les semaines qui viennent. Petite consolation pour la Misca, la décision tchadienne intervient alors que la force européenne (Eufor-Rca), est attendue à Bangui à partir de la fin du mois. Ses 800 hommes auront pour mission de sécuriser l'aéroport et une partie de la capitale, permettant à la Misca de revoir l'organisation de son dispositif en redéployant des hommes dans les secteurs dévolus au Tchad.

Centrafrique : Les milices anti-Balakas disposées à dialoguer avec le pouvoir

2014-04-06, Numéro 320

Les milices d’autodéfense anti-Balakas (anti-machettes), pointées comme le principal instigateur de la poursuite des violences en République centrafricaine face aux ex-rebelles de la Séléka, sont disposées à dialoguer avec les autorités de Bangui afin de cesser leurs actions qui perturbent le processus de transition en cours, a déclaré le coordonnateur général de ces groupes armés fidèles au président déchu François Bozizé.

Egypte : Le Caire sous une pluie d’attentats

2014-04-06, Numéro 320

Un groupe djihadiste a revendiqué les attentats qui ont fait 5 blessés et un mort le mercredi 2 avril. Du nom de Ajnad Misr, le réseau de terroristes a affirmé avoir réagi suite à la multiplication des arrestations de «leurs femmes et leurs filles» à travers tout le pays. L’aspect artisanal des bombes laisse penser qu’il s’agit d’un groupe terroriste local et absolument pas international.

Guinée Bissau : Les fonctionnaires en grève avant les élections

2014-04-06, Numéro 320

Les fonctionnaires bissau-guinéens ont entamé, mercredi 2 avril, un mouvement de grève de trois jours, pour revendiquer trois à quatre mois d'arriérés de salaire. Pendant que la grève se poursuit, le gouvernement fait la sourde oreille. Les autorités semblent plutôt occupées par la campagne électorale qui bat son plein. Les écoles publiques sont fermées, l'hôpital central de Bissau et les dispensaires de quartier observent un service minimum. Du côté des autorités de transition, cette situation ne semble déranger personne. Les élections sont aux portes et la plupart des membres du gouvernement sont en pleine compagne électorale.

Kenya : Des insurgés shebab lancent 3 grenades dans un aéroport

2014-04-06, Numéro 320

Des insurgés shebab suspects ont lancé jeudi 3 avil trois grenades sur la piste d'atterrissage de Dabaab, dans le nord du Kenya, visant les officiers de police qui surveillaient les lieux. Cet incident est intervenu une semaine après le décès de deux insurgés shebab suspectés, tués par la police dans un camp de réfugiés. Depuis plusieurs semaines, le pays est témoin d'attaques à la grenade et de fusillade, notamment à Nairobi et à Mombasa. Plusieurs personnes ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées.

Libye : Blocage des ports pétroliers, nouvel espoir d'une fin de crise

2014-04-06, Numéro 320

Le gouvernement libyen a engagé des négociations "indirectes" avec des rebelles autonomistes qui bloquent depuis huit mois des terminaux pétroliers dans l'Est, pour tenter de reprendre les exportations et mettre fin à une crise privant le pays de sa principale source de revenus. Depuis juillet, des hommes armés qui faisaient partie des gardes des installations pétrolières bloquent ces sites dans l'Est, ce qui empêche les exportations de brut. Le président du Parlement a affirmé que ce blocage avait provoqué des pertes estimées à plus de 14 milliards de dollars. Ces derniers mois, le gouvernement libyen a plusieurs fois annoncé être proche d'un accord avec les rebelles, mais ses efforts sont restés vains jusqu'à présent. Les autorités ont aussi menacé à plusieurs reprises de recourir à la force face aux rebelles, sans toutefois passer à l'action.

Rwanda : Le génocide divise les générations

2014-04-06, Numéro 320

Il y a vingt ans, 800.000 Rwandais étaient massacrés. Essentiellement des Tutsis. Face à son histoire douloureuse, le pays se tourne vers sa jeunesse et vers l’avenir. Mais il est parfois difficile de trouver les mots pour expliquer aux plus jeunes ce que leur pays a traversé.

Soudan du Sud : Obama ouvre la voie des sanctions

2014-04-06, Numéro 320

Le président des Etats-Unis a autorisé par décret les administrations américaines à procéder à des gels d'avoirs et des interdictions de visas visant des responsables aussi bien parmi les rebelles qu'au sein du gouvernement du Soudan du Sud, a précisé la Maison Blanche dans un communiqué. Ce développement intervient deux semaines après que les Etats-Unis et l'Union européenne ont prévenu le gouvernement du Soudan du Sud et les rebelles qu'ils pourraient faire l'objet de sanctions s'ils ne progressaient pas dans les pourparlers de paix et ne respectaient pas le cessez-le-feu déjà signé. Les deux camps avaient signé le 23 janvier un cessez-le-feu. Mais la trêve n'a depuis cessé d'être violée.

Sud-Soudan : L'Onu s'inquiète de l'arrivée de la saison des pluies

2014-04-06, Numéro 320

Alors qu'aucune solution politique n'est en vue pour mettre fin au conflit qui déchire le Soudan du Sud, de hauts responsables des Nations Unies travaillant dans le pays ont souligné jeudi 3 avril qu'ils étaient dans une course contre la montre avant la saison des pluies pour éviter une catastrophe humanitaire. La Représentante spéciale du Secrétaire général pour le Soudan du Sud et chef de la Mission dans ce pays, Hilde Johnson, a expliqué lors d'une conférence de presse à Juba que des projets étaient actuellement étudiés pour établir des sites alternatifs pour des dizaines de milliers de civils qui ont trouvé protection dans des bases de l'Onu. Environ 70.000 civils se trouvent actuellement dans des bases de l'Onu à travers le pays après avoir fui les combats entre les forces du gouvernement et de l'opposition qui ont éclaté mi-décembre 2013.

Afrique : L’Afrique du Sud et le Rwanda cherchent à résoudre leurs tensions

2014-03-30, Numéro 319

Le mini-sommet régional organisé mardi 25 mars à Luanda a tenté d’apaiser les relations entre l’Afrique du Sud et le Rwanda, tendues depuis l’expulsion croisée de diplomates consécutive à l’assassinat et l’agression contre des opposants rwandais en exil à Johannesburg. Le président Jacob Zuma a fait ses premières déclarations publiques sur le sujet, soulignant les obligations légales de son pays vis-à-vis des Rwandais comme Faustin Kayumba Nyamwasa, ancien chef d’état-major rwandais dont le domicile a été attaqué début mars, en son absence. Le président Zuma s’est entretenu avec M. Kagame : "Nous sommes convenus d’échanger des informations détaillées et de régler ces questions", a-t-il déclaré. "Le Rwanda pense qu’ils (des Rwandais en exil) entreprennent certaines actions et nous, l’Afrique du Sud, nous devons respecter notre obligation internationale lorsque des gens viennent avec le statut de réfugiés. Il y a eu un accord pour que les deux pays se rencontrent et cela a été accepté", a-t-il

Bénin : 10 semaines de grève

2014-03-30, Numéro 319

Des agents de l’administration publique béninoise ont manifesté mardi 25 mars à Cotonou pour exiger la démission des auteurs de la répression sanglante du 27 décembre dernier. Ils présentent le départ de Placide Azande, préfet de l’Atlantique littoral et de Pierre Ago salou, commissaire central de la ville de Cotonou qui, selon eux, sont responsables de cette répression comme des préalables à la reprise du service. La population et les syndicats avaient manifesté à Cotonou ce jour-là pour une meilleure gouvernance des affaires publiques. La police avait alors chargé, faisant des blessés chez les leaders syndicaux.

Centrafrique : Les habitants musulmans de Bangui sont assiégés

2014-03-30, Numéro 319

Des milliers d'habitants des derniers quartiers musulmans de Bangui, la capitale de la République centrafricaine, sont l'objet d'agressions incessantes. Ils ne sont pas suffisamment en sécurité pour continuer de vivre paisiblement à Bangui, ni pour se déplacer vers d'autres régions. Depuis le 22 mars 2014, des miliciens anti-balaka et d'autres combattants vêtus d'uniformes de l'armée nationale ont tué au moins huit résidents musulmans et en ont blessé plusieurs autres.

Libye : Ali Zeidan déplore le non déploiement de forces de l'Occident

2014-03-30, Numéro 319

L'ancien Premier ministre libyen, Ali Zeidan, a estimé que l'Occident a pris une mauvaise option en n'envoyant pas des forces au sol après la révolution qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi. 
La Libye est secouée depuis le renversement en 2011 du régime de Kadhafi par une instabilité permanente marquée par un chaos sécuritaire attribué à l'absence d'organes de sécurité efficients et l'omniprésence des milices bien équipées en armement et qui font la loi sur le terrain contribuant ainsi à aggraver cette insécurité.

La Libye est toujours placée, en vertu des résolutions de 2011 de l'Onu, sous le chapitre 7 de la Charte des Nations Unies, qui autorise l'usage de la force.

Rdc : Le M23 dénonce l’arrestation arbitraire de ses cadres

2014-03-30, Numéro 319

L’ex-rébellion du M23, qui a subi une lourde défaite, infligée par les soldats de l’armée congolaise dans l’est de la République démocratique du Congo, a accusé les autorités congolaises d’avoir arbitrairement arrêté certains de ses cadres civils, bafouant ainsi les déclarations de paix ayant mis fin au conflit. L’ex-rébellion a aussi affirmé que «plusieurs cas de tentative de falsification» ont ciblé les dossiers judiciaires des prisonniers membres du M23 qui «devaient être immédiatement libérés» au regard de la liste présentée au gouvernement dans le processus de sortie de crise.

Rwanda : Création d'un village de la réconciliation

2014-03-30, Numéro 319

Vingt ans après le génocide au Rwanda, qui a fait plus de 800 000 morts, d'anciens bourreaux et des victimes vivent en voisins dans le «village de la réconciliation». Une initiative d'une Ong qui leur propose des logements en échange de leurs efforts pour la réconciliation.

Rwanda : Les documents sur le génocide toujours classés "Secret défense"

2014-03-30, Numéro 319

L'association Survie demande à François Hollande et à Jean Yves le Drian, ministre de la Défense, de "déclassifier et de publier tous les documents se rapportant à l'action de la France au Rwanda de 1990 à 1994 dans ses volets diplomatiques, militaires, politiques et financiers". Selon le vice-président de l'association, ces documents sont cruciaux pour déterminer les responsabilités et faire avancer les dossiers juridiques en cours : "A titre d'exemple, les militaires français ont été les premiers à s'être rendus sur les lieux de l'attentat contre le président Juvénal Habyarimana et disposent d'un rapport, qui, jusqu'à ce jour n'a jamais été dévoilé", explique-t-il. La Commission consultative du secret de la défense, saisie en juillet 2010 par le ministre de la Défense d'alors, Hervé Morin, suite à la demande de la juge d'instruction Florence Michon, a déjà donné un avis défavorable à une demande similaire.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/