Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Conflits & urgences

RSS Feed

Afrique : Le blocus levé sur le transport entre la Gambie et le Sénégal

2014-04-20, Numéro 322

La partie sénégalaise et celle gambienne ont trouvé des accords relatifs au paiement de la traversée sur le bac, le mercredi 16 avril. Du coup, le blocus est levé sur la traversée du fleuve Gambie. Ces accords concluent que la partie sénégalaise peut payer désormais la traversée en F Cfa ou en Dalasi (monnaie gambienne). Mieux, la partie gambienne a promis de baisser le prix de la traversée aux gros porteurs. La traversée du Fleuve Gambie était bloquée depuis le 1er janvier à la suite de la décision de la Gambie d’imposer aux transporteurs sénégalais à payer la traversée en Cfa.

Burundi : Le pays exige des excuses de l'ONU après ses accusations

2014-04-20, Numéro 322

Il y a quelques jours, la presse révélait un document interne du bureau de L'Onu au Burundi qui renseignait sur une éventuelle distribution d'armes aux jeunes du parti au pouvoir. Une information démentie par Bujumbura qui a décidé de hausser le ton au cours d'une rencontre, mardi 15 avril, entre le premier vice-président et le corps diplomatique. Le bureau des Nations unies au Burundi a eu beau expliquer qu'il ne s'agissait que d'un simple câble diplomatique qui a fuité, rien à faire, Bujumbura ne décolère pas. La preuve ? Sans jamais le nommer, le premier vice-président du Burundi s'en est pris directement au représentant du secrétaire général de l'Onu au Burundi accusé de tous les maux, au cours de cette rencontre.

Cameroun : Les bandes armées enlèvent et tuent aux frontières

2014-04-20, Numéro 322

Entre kidnappings des étrangers à l'Extrême-Nord et attaques répétées à l'Est, les forces camerounaises sont soumises à de rudes épreuves. La situation est préoccupante aux frontières Nord et Est du Cameroun. L'insécurité jusque-là contenue avec l'arrivée des éléments du Bataillon d'intervention rapide (Bir) dans la partie septentrionale du pays a regagné du terrain. Notamment depuis le 19 février 2013, date de l'enlèvement de sept ressortissants français dans la localité de Dabanga. En dehors de ces incidents, il ne se passe pas une seule semaine sans que frappent ici ou là des éléments armés. Vol de bétail, enlèvement d'enfants se succèdent et mettent en lumière des failles sécuritaires.

Egypte : Un groupuscule jihadiste menace de nouveaux attentats

2014-04-20, Numéro 322

Un groupuscule jihadiste peu connu, Ajnad Misr, a revendiqué une série d'attentats en Egypte et menacé de s'en prendre de nouveau aux forces de l'ordre, dans une vidéo postée sur son compte Twitter. Sur des images de policiers s'en prenant à des femmes voilées ou délogeant les manifestants de la place Rabaa al-Adawiya, théâtre du plus grand carnage de l'histoire récente de l'Egypte --700 morts durant la seule journée du 14 août--, Ajnad Misr promet "aux mères de ceux qui ont été tués ou emprisonnés qu'elles seront bientôt contentées", laissant entendre que de nouvelles attaques sont à prévoir.

Guinée : L’Union européenne lève l’embargo sur les armes

2014-04-20, Numéro 322

L'Union européenne a décidé jeudi 16 avril, de lever son embargo sur les armes qui avait été imposé à la Guinée suite au putsch militaire qui avait été perpétré par une junte dirigée par le capitaine Moussa Dadis Camara, au lendemain de la disparition du général Lansana Conté, le 22 décembre 2008. Le ministre délégué à la Défense a indiqué que cette décision de l'Union européenne marque le "retour de la Guinée dans le concert des nations". Les nouvelles autorités guinéennes ont réussi à relancer la coopération militaire avec alliés traditionnels de la Guinée, notamment la Chine, la France et les Etats-Unis qui appuient le secteur de la défense à travers la formation du personnel dans ce domaine.

Libye : Les ravisseurs de l'ambassadeur de la Jordanie réclament son échange contre un prisonnier

2014-04-20, Numéro 322

Les ravisseurs de l'ambassadeur jordanien en Libye, Faouaz al-Atyan, enlevé mardi 15 avril à Tripoli, ont réclamé la libération d'un détenu libyen purgeant une peine de prison à perpétuité en Jordanie, indique la presse locale. Le prisonnier libyen détenu en Jordanie, Mohamed Dursi, est un islamiste radical condamné en 2007 pour son implication dans la planification d'un attentat à l'aéroport d'Amman, la capitale de la Jordanie. De leur côté, les autorités jordaniennes ont exhorté leurs homologues libyens à déployer tous les efforts pour retrouver l'endroit où l'ambassadeur a été détenu et le remettre à son pays.

Mali : Désignation prochaine d'un négociateur avec les groupes rebelles du nord

2014-04-20, Numéro 322

Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita a annoncé la désignation prochaine d'une personnalité chargée de conduire les pourparlers avec les groupes rebelles pour une paix durable, indique un communiqué publié mercredi 16 avril à l'issue du premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre Moussa Mara. M. Kéita a précisé que les pourparlers se feront "comme le stipule l'article 21 de l'accord de Ouagadougou, avec l'ensemble des communautés du nord, pour obtenir une paix durable conforme aux intérêts et aspirations de notre peuple".

Mali : IBK s’attaque au MNLA

2014-04-20, Numéro 322

Au cours de sa visite de deux jours au Sénégal, le président de la République malienne, Ibrahim Boubacar Keïta, a accusé le Mouvement nationale de libération de l’Azawad (Mnla) de jouer un double jeu. Le Mnla s’était rendu à Moscou, en Russie, au mois de mars dernier, pour faire entendre sa voix à un pays qui est membre du Conseil de sécurité de l’Onu. Le chef d’Etat malien accuse ce groupe Touareg d’avoir demandé des armes, lors de cette visite, pour préparer la guerre contre le gouvernement.

Nigeria : Des parents à la recherche des lycéennes enlevées

2014-04-20, Numéro 322

Des familles de la centaine de lycéennes toujours détenues par Boko Haram ont entrepris d'organiser elles-mêmes des recherches, devant l'impuissance des autorités à retrouver leurs enfants enlevés par le groupe islamiste dans le nord-est du Nigeria. Très critiquée pour sa gestion d'un rapt inédit qui provoqué l'émotion au Nigeria et ailleurs dans le monde, l'armée a fait marche arrière vendredi 18 avril, reconnaissant enfin que la grande majorité des 129 lycéennes enlevées lundi 14 avril dans leur lycée de Chibok (nord-est) étaient toujours portées disparues. Le même jour que le rapt massif, un attentat également attribué au groupe avait fait 75 morts et 141 blessés à Abuja, l'attaque la plus meurtrière jamais organisée dans la capitale fédérale par le groupe islamiste.

Nigeria : Plus de 100 écolières enlevées par Boko Haram à Borno

2014-04-20, Numéro 322

Les combattants du groupe islamiste Boko Haram ont attaqué une école du nord-est du Nigeria. Une attaque au cours de laquelle plus de 100 jeunes filles ont été kidnappées. Les soldats déployés pour assurer la sécurité des écoliers n'ont rien pu faire. Les jeunes filles enlevées devaient passer un examen annuel donnant accès à un diplôme commun à plusieurs pays d'Afrique anglophone, le West African Senior School Certificate Examination, qui permet d'entrer à l'université.

Rd Congo : Le chef rebelle Morgan tué lors de son transfert vers Bunia

2014-04-20, Numéro 322

En République démocratique du Congo, Paul Sadala alias «Morgan», chef milicien originaire de l'Ituri dans le nord-est du pays et dans la Province orientale, est mort. Leader d'une centaine de combattants, il s'était rendu aux forces armées congolaises. Il a été tué au moment de son transfert vers Bunia. Les circonstances de son décès restent très floues. Selon Lambert Mendé, porte-parole du gouvernement congolais, Morgan a été tué parce qu'il aurait cherché, avec 42 de ses hommes, à fausser compagnie aux éléments Fardc chargés de les escorter. Les circonstances de cette mort de Morgan restent donc confuses. Pourquoi aurait-il soudain cherché à s'enfuir alors qu'il avait choisi de se rendre pour bénéficier d'une amnistie ? Pouvait-il être armé lors de son transfert ?

Afrique : Les pourparlers sud-soudanais ajournés

2014-04-13, Numéro 321

Un comité de médiateurs pour la paix en provenance de l'Ethiopie, du Kenya et du Soudan ont confirmé la suspension temporaire des pourparlers de paix jusqu'au 22 avril pour permettre la poursuite des consultations.

Les pourparlers ont connu une impasse apparente sur le statut des 11 détenus politiques, dont sept ont été libérés pour prendre part à la première phase des discussions suite à la signature de l'accord mettant un terme aux combats.

Cependant, quatre autres détenus parmi lesquels Pagan Amum, le secrétaire général du parti au pouvoir, le Mouvement populaire de libération du Soudan, en plus de trois autres, n'ont toujours pas été libérés.


Afrique : Heurts à la frontière Cameroun-Nigéria

2014-04-13, Numéro 321

Des affrontements entre bergers nigérians et agriculteurs camerounais au niveau de la frontière entre les deux pays, ont fait deux morts et plusieurs blessés. Les Camerounais des villages d'Effou, Ambo, Badu, Okenakee et Badumu ont été contraints de fuir leurs terres à cause de l'intensité des affrontements. Ils accusent les bergers nigérians lourdement armés, d'abîmer leurs plantations avec leur bétail. Les échanges entre ces populations et les bergers venus du Nigeria ont fait un mort du coté camerounais.

Burundi : Le probable armement des jeunes du parti au pouvoir inquiète

2014-04-13, Numéro 321

La fuite d’un document des Nations unies qui donnent de la crédibilité aux allégations de distributions d’armes aux membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, les Imbonerakure, fait grand bruit au Burundi. Aux appels au calme ont succédé les « mises en garde solennelles » de l’Onu. A Bujumbura, les partis d’opposition, qui tirent la sonnette d’alarme sur la « nocivité » des jeunes depuis des années, ces jeunes se livrant à de nombreuses exactions, estiment que le document qui a fuité vient confirmer leurs pires craintes.

Cameroun : Boko Haram, les otages et le business

2014-04-13, Numéro 321

Le mode opératoire des preneurs d’otages occidentaux dans la région de l’extrême Nord du Cameroun est récurrent. Le constat que l’on peut désormais faire est que les complicités semblent désormais établies au sein des populations locales qui ordonnent des affaires juteuses avec les terroristes. Même si le groupe terroriste Boko Haram, basé principalement au Nigeria, n’a pas encore revendiqué les enlèvements des pères Giampaolo Marta et Gianantonio Allegri, et de la religieuse canadienne, il n’y a aucun doute qu’il s’agit bien de ces bandits de grand chemin qui se retrouvent une fois de plus derrière cette action néfaste.

Centrafrique : 37 morts lors des affrontements entre les ex-Séléka et les anti-Balakas

2014-04-13, Numéro 321

Au moins 37 personnes ont été tuées dans des affrontements opposant les milices d'autodéfense anti-Balakas (anti-machettes) et les ex-rebelles de la coalition Séléka, mercredi 9 avril à Dékoa (centre), au moment où des initiatives sont annoncées entre les leaders de ces deux groupes pour mettre fin à leurs hostilités. La Centrafrique plonge chaque jour dans le chaos, suite aux violences perpétrées par les milices anti-Balakas, fidèles au président déchu François Bozizé, et les ex-rebelles de la coalition Séléka qui avaient porté au pouvoir en mars 2013 Michel Djotodia.

Centrafrique : L’ONU autorise l’envoi de 12 000 casques bleus

2014-04-13, Numéro 321

Le Conseil de sécurité des Nations unies a autorisé, jeudi 10 avril, le déploiement de 12 000 casques bleus en République centrafricaine. Ils y seront au mois de septembre. L'opération de maintien de la paix, réclamée à cor et à cris par la diplomatie française - et pour laquelle les autorités centrafricaines de transition ont tant plaidé - est désormais une réalité, du moins sur le papier. A l'unanimité, les quinze membres du Conseil ont voté en faveur de la résolution 2149. Outre la protection des populations et des convois humanitaires, la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Rca (Minusca) aura pour tâche le maintien de l'ordre ou encore l'arrestation des criminels de guerre présumés. Elle devra aussi contribuer à préparer les élections qui mettront un terme à la transition l'année prochaine.

Gambie : Commémoration du 14ème anniversaire de l’assassinat de 14 élèves

2014-04-13, Numéro 321

Le 10 avril 2000, 14 élèves ont été tués par les Forces de sécurité gambienne lors d'une manifestation pour réclamer justice après le viol et la mort de deux de leurs camarades. La Democratic Union of Gambian Activists dénonce avec fermeté 14 années d’impunité et demande aux autorités que la justice soit rendue aux victimes.

Kenya : Les Somali utilisés comme des "boucs émissaires"

2014-04-13, Numéro 321

Human Rights Watch a accusé vendredi 11 avril, les autorités kényanes d'utiliser les Somaliens et Kényans d'ethnie somali comme "boucs émissaires", alors que des milliers de personnes ont été arrêtées depuis début avril et une centaine d'autres expulsées vers la Somalie. Entre 3.000 et 4.000 personnes ont été arrêtées dans le pays depuis le 4 avril, principalement à Nairobi dans le quartier d'Eastleigh, à forte population somalienne ou kényane d'ethnie somali, et retenues dans des postes de police ou des stades pour des contrôles d'identité et des interrogatoires. Les autorités kényanes ont présenté cette opération policière comme une réponse à la menace terroriste, après qu'une série d'attentats ou de tentatives d'attentats attribués aux islamistes somaliens shebab aient secoué le pays.

Zimbabwé : Commentaires de Robert Mugabe sur le Nigeria

2014-04-13, Numéro 321

L'ambassadeur zimbabwéen à Abuja a donc été convoqué le jeudi 10 avril dans les locaux du ministère des Affaires étrangères en vue de fournir des explications à la suite des propos de Mugabe qualifiant les Nigérians de «gens corrompus». Le secrétaire permanent a, par ailleurs, rappelé le rôle joué par son pays dans les luttes de libération en Afrique australe, particulièrement au Zimbabwe.

L'ambassadeur zimbabwéen, Kunjeku, a promis transmettre aux autorités exécutives de son pays, les protestations et les plaintes de la République fédérale du Nigeria.


Afrique : Le Cameroun, plaque tournante d'un trafic d'armes destinées à Boko Haram

2014-04-06, Numéro 320

Le Cameroun, pays frontalier du Nigeria, est devenu ces dernières années une plaque tournante d'un trafic international d'armes de guerre destinées au groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, selon des responsables sécuritaires camerounais. Afin de s'approvisionner en armes et munitions, Boko Haram a noué des contacts au sein de l'armée tchadienne, selon l'officier supérieur de la gendarmerie camerounaise. Ces armes proviennent généralement du Tchad et prennent régulièrement la destination du Nigeria.

Afrique : Le Tchad se retire de Centrafrique

2014-04-06, Numéro 320

Se disant accusés de manière injustifiée d’avoir pris parti pour les rebelles de l’ex Séléka et d’être à l’origine de pas mal de maux qui minent la République centrafricaine, le Tchad a décidé de retirer ses 850 de la mission de maintien de la paix en Rca. Une annonce qui fait réagir plusieurs pays prenant part à la Misca, notamment la France qui dit regretter cette décision du Tchad.

Afrique : Un islamiste condamné à 10 ans de réclusion en Algérie

2014-04-06, Numéro 320

Moussa ag Mohamed, âgé d’une quarantaine d’années, a été arrêté en février 2013 à Tinzaouatine, aux confins algéro-maliens, en possession d’un pistolet semi automatique Tokarev, de 250g de drogue et d’un téléphone mobile. Aux enquêteurs de la police judiciaire, il a avoué son appartenance au groupe de Belmokhtar pour lequel il était rentré en Algérie à dos de chamelle pour, selon ses déclarations, une «mission» concernant les mouvements des forces de sécurité algériennes. Devant le tribunal criminel de Ouargla, l’accusé est cependant revenu sur ces aveux. Et malgré cela, le parquet a requis 20 ans de réclusion et l’accusé, jugé pour «apologie du terrorisme» et commission d’un «acte criminel ou subversif», a été finalement condamné.

Cameroun : Boko Haram recrute des jeunes à la frontière avec le Nigeria

2014-04-06, Numéro 320

Selon plusieurs sources sécuritaires camerounaises, Boko Haram enrôle des jeunes Camerounais dans la zone frontalière entre le Cameroun et le Nigeria. Une opération mise en place depuis quelques mois par le groupe islamiste. Si beaucoup de ces jeunes de Kanuri sont souvent attirés par les avantages que leur font miroiter les islamistes, l’engagement aux côtés de Boko Harams n’est pas toujours volontaire. Depuis toujours, la question de l`enrôlement de jeunes Camerounais par les islamistes agite la région.

Centrafrique : Des soldats tchadiens font au moins 24 morts à Bangui

2014-04-06, Numéro 320

Au moins 24 personnes ont été tuées et une centaine blessées par des soldats tchadiens à Bangui, la capitale de la Centrafrique à nouveau sous haute tension ces derniers jours malgré les efforts des forces internationales pour arrêter les tueries. Ces soldats tchadiens, venus rapatrier leurs compatriotes fuyant les violences en Centrafrique, ont tiré sur la population samedi. D’après un officier de la Misca s’exprimant sous couvert d’anonymat, "les soldats tchadiens ont été visés par une grenade qui a blessé l’un d’entre eux, et ils ont riposté". Un des porte-parole des milices anti-balaka, majoritairement chrétiennes a réfuté cette version.

Centrafrique : Les conséquences du retrait des Tchadiens de la Misca

2014-04-06, Numéro 320

Si de nombreuses voix en Centrafrique se sont élevées ces derniers mois pour réclamer le départ des soldats tchadiens accusés de bavures, leur retrait va poser un certain nombre de difficultés à la force africaine. Comment mener à bien la difficile mission de protection des populations civiles, et en particulier musulmanes, une fois que le contingent de 6 000 hommes, actuellement, sera amputé de 850 soldats aguerris ? Cette question et celle des modalités de retrait seront discutées dans les jours et les semaines qui viennent. Petite consolation pour la Misca, la décision tchadienne intervient alors que la force européenne (Eufor-Rca), est attendue à Bangui à partir de la fin du mois. Ses 800 hommes auront pour mission de sécuriser l'aéroport et une partie de la capitale, permettant à la Misca de revoir l'organisation de son dispositif en redéployant des hommes dans les secteurs dévolus au Tchad.

Centrafrique : Les milices anti-Balakas disposées à dialoguer avec le pouvoir

2014-04-06, Numéro 320

Les milices d’autodéfense anti-Balakas (anti-machettes), pointées comme le principal instigateur de la poursuite des violences en République centrafricaine face aux ex-rebelles de la Séléka, sont disposées à dialoguer avec les autorités de Bangui afin de cesser leurs actions qui perturbent le processus de transition en cours, a déclaré le coordonnateur général de ces groupes armés fidèles au président déchu François Bozizé.

Egypte : Le Caire sous une pluie d’attentats

2014-04-06, Numéro 320

Un groupe djihadiste a revendiqué les attentats qui ont fait 5 blessés et un mort le mercredi 2 avril. Du nom de Ajnad Misr, le réseau de terroristes a affirmé avoir réagi suite à la multiplication des arrestations de «leurs femmes et leurs filles» à travers tout le pays. L’aspect artisanal des bombes laisse penser qu’il s’agit d’un groupe terroriste local et absolument pas international.

Guinée Bissau : Les fonctionnaires en grève avant les élections

2014-04-06, Numéro 320

Les fonctionnaires bissau-guinéens ont entamé, mercredi 2 avril, un mouvement de grève de trois jours, pour revendiquer trois à quatre mois d'arriérés de salaire. Pendant que la grève se poursuit, le gouvernement fait la sourde oreille. Les autorités semblent plutôt occupées par la campagne électorale qui bat son plein. Les écoles publiques sont fermées, l'hôpital central de Bissau et les dispensaires de quartier observent un service minimum. Du côté des autorités de transition, cette situation ne semble déranger personne. Les élections sont aux portes et la plupart des membres du gouvernement sont en pleine compagne électorale.

Kenya : Des insurgés shebab lancent 3 grenades dans un aéroport

2014-04-06, Numéro 320

Des insurgés shebab suspects ont lancé jeudi 3 avil trois grenades sur la piste d'atterrissage de Dabaab, dans le nord du Kenya, visant les officiers de police qui surveillaient les lieux. Cet incident est intervenu une semaine après le décès de deux insurgés shebab suspectés, tués par la police dans un camp de réfugiés. Depuis plusieurs semaines, le pays est témoin d'attaques à la grenade et de fusillade, notamment à Nairobi et à Mombasa. Plusieurs personnes ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/