Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Corruption

RSS Feed

Guinée équatoriale : Malabo saisit la CIJ dans l’affaire «Biens mal acquis»

2012-09-30, Numéro 254

La Guinée équatoriale a saisi la Cour internationale de justice dans l'affaire des biens mal acquis qui concerne les patrimoines de dirigeants africains en France. La requête de Malabo vise à faire cesser les poursuites engagées par la justice française contre Teodorin Nguema, fils du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema. Des juges d'instruction français tentent de faire toute la lumière sur l'acquisition, par trois chefs d'Etat africains, de somptueux biens immobiliers en France. Son hôtel particulier parisien, estimé à quelque 500 millions d'euros, avait alors été saisi à Paris.

Côte d’Ivoire : L’ancien patron d’Elf arrêté et extradé au Togo

2012-09-17, Numéro 252

Loïk Le Floch-Prigent, l’ancien patron d’Elf a été arrêté samedi 15 septembre à l’aéroport d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, où il s’apprêtait à rentrer sur Paris. Il a été ensuite extradé au Togo pour être entendu dans une affaire d’escroquerie internationale jugée actuellement par la justice togolaise. L’ancien Directeur d’Elf a été cité dans l’affaire d’escroquerie dont la victime serait l’Emirati Abbas Al Youssef qui s’est plaint d’avoir été escroqué par l’homme d’affaire togolais Sow Bertin Agba, qui lui aurait fait subir un préjudice estimé à 48 millions de dollars. Il sera entendu par la justice togolaise pour plus d’éclaircissement à propos de cette affaire d’escroquerie devenue une affaire d’état au Togo.

Kenya : Deux hauts responsables du tourisme incarcérés pour corruption

2012-09-17, Numéro 252

L'ancienne secrétaire permanente au tourisme du Kenya, Rebecca Nabutola, a été condamnée à quatre ans d'emprisonnement tandis que l'ex-directeur général du Tourisme, Achien Ong'onga fera trois ans de prison après avoir été reconnu coupable d'avoir détourné 8,9 millions de shillings. Mme Nabutola doit payer une amende de 1 million de shilling et si elle manque à ses engagements, devra faire deux ans de prison supplémentaires. M. Ong'onga doit pour sa part, verser 1,5 million de shillings sous peine de purger deux années de plus. Ces sentences sévères reflètent la volonté du gouvernement de lutter contre la corruption.

Burundi : Prison ferme pour un militant anti-corruption

2012-07-29, Numéro 251

Faustin Ndikumana, le président d'une organisation de lutte contre la corruption, le PARCEM, poursuivi pour fausses déclarations contre le ministre burundais de la Justice, vient d'être condamné à cinq ans de prison ferme et plus de 8.500 euros d'amendes et dommages-intérêts, pour lui et son organisation. Il s'agit d'une première au Burundi, pays classé parmi les dix pays les plus corrompus du monde selon Transparency international. Jusqu'ici en effet, les activistes de la société civile avaient subi toutes sortes de pressions, arrestations, convocations intempestives, menaces de mort, mais jamais aucun d'eux n'avait été condamné pour un tel motif.

Global : Les réseaux derrière les multinationales du crime

2012-07-30, Numéro 251

Avec l’ouverture des frontières économiques, le marché du blanchiment d’argent a connu une forte accélération au cours des deux dernières décennies, prenant ainsi de plus en plus d’importance dans l’économie légale. Il est actuellement le secteur qui croît le plus vite, grâce notamment à la drogue et à la criminalité organisée. Selon l’Office de lutte contre la drogue et le crime organisé (ONUDC), cette criminalité transnationale enregistre un chiffre d’affaire annuel de 870 milliards de dollars dans le monde, soit l’équivalent du PIB mondial qui est de 1,5%. La contrefaçon par exemple, rapporte, selon l’ONU, 250 milliards de dollars sans compter la traite des êtres humains qui représente un chiffre d’affaires de 32 milliards de dollars par an.

Rd Congo : Des Chinois arrêtés pour trafic illicite de bois

2012-07-29, Numéro 251

Une dizaine de ressortissants chinois ont été placés aux arrêts à Lubumbashi pour exploitation et importation illicite de bois. Un trafic qui a duré huit mois avec la complicité de personnalités très influentes du pays, et qui font pression pour la libération de ces Chinois. Ils sont venus pour construire et entretenir les routes, puis ils se sont mis à couper du bois. Les Chinois ont alors décimé des pans entiers de la forêt de Kasomeno, à environ 150 kilomètres au nord de Lubumbashi. Face à l’ampleur de la destruction de la biodiversité au mépris des lois congolaises, la population locale a alors élevé la voix.

Afrique : La Banque mondiale a rapatrié 5 milliards de dollars

2012-07-16, Numéro 249

Le combat de la Banque mondiale contre le détournement des deniers publics en Afrique a eu beaucoup de succès. Selon un expert de l’institution de Bretton-Woods, la traque a permis de rapatrier 5 milliards de dollars dans le continent. Il a indiqué qu’il y a des exemples de rapatriement de fonds réussis, mais, a-t-il relativisé, « il faut mettre cela en proportion avec les montants qui ont été détournés par l’ensemble des chefs d’Etat ou gouvernement corrompus et parle de montant avoisinant 20 à 40 milliards de dollars par année ».

Tanzanie : 357 compagnies étrangères interdites pour fraude et corruption

2012-07-16, Numéro 249

L'Autorité de réglementation des marchés publics de Tanzanie (PPRA) a interdit plus de 300 compagnies et consultants individuels de concourir à ces marchés, en raison de fraudes ou de corruption, ont rapporté vendredi 13 juillet les médias locaux. Cette nouvelle mesure de l'organisme de surveillance des marchés publics concerne les compagnies étrangères, fournisseurs et entreprises de construction figurant sur une liste noire.

Egypte : Un ex-ministre condamné pour avoir vendu du gaz à Israël

2012-07-03, Numéro 247

Un ex-ministre égyptien du Pétrole et un homme d'affaires en fuite ont été condamnés jeudi 28 juin à 15 ans de prison chacun dans l'affaire de la vente à Israël de gaz naturel à un prix inférieur au marché. Cinq hauts responsables de la Haute autorité égyptienne pour le pétrole et le gaz ont écopé de peines allant de 3 à 10 ans de prison. L'Egypte, qui selon des estimations fournit 40% du gaz consommé par Israël, a décidé en avril de cesser ses exportations de gaz vers l'Etat hébreu, indiquant ensuite que ces livraisons pourraient reprendre à condition de revoir les prix et les modalités du contrat.

Rd Congo : La corruption se poursuit malgré les nouvelles lois

2012-06-24, Numéro 246

Le conseiller anti-corruption à l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime a affirmé lundi 18 juin que la corruption s’était aggravée en RDC malgré l’adoption de nouvelles lois anticorruption. Parmi les initiatives prises par la RDC dans la lutte contre la corruption, le conseiller anti-corruption à l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, cite les codes minier et forestier, ainsi que la création de l’observatoire de l’éthique professionnel. En RDC, la corruption gangrène l’administration publique, dans le secteur minier et dans les finances publiques.

Guinée : Alpha Condé brade les mines guinéennes à un milliardaire sud-africain

2012-06-17, Numéro 245

Le président guinéen, Alpha Condé, aurait vendu pour une bouchée de pain les mines de son pays à Walter Hennig, un milliardaire sud africain. Pour la modique somme de 25 millions de dollars, le milliardaire, spécialisé dans le juteux commerce des diamants en Angola et en République Démocratique du Congo, peut obtenir une bonne partie des actifs miniers que le gouvernement guinéen possède. Le deal représenterait une perte pour la Guinée, dont le revenu provient à 70% de la production minière, mais également pour toutes les sociétés minières implantées dans le pays notamment les géantes Rio Tinto et BHP Billiton. Ce contrat n'a pas été révélé aux Guinéens.

Global : Le Sénégal saisit la Banque Mondiale pour rapatrier ses fonds

2012-06-10, Numéro 244

Le Sénégal a saisi la Banque Mondiale pour l’aider à rapatrier les fonds gardés illégalement dans des banques étrangères. La demande a été faite par le ministère de la Justice, qui a annoncé que le gouvernement du Sénégal a officiellement demandé l’appui de l’Initiative Star (Stolen assets recovery) gérée conjointement par la Banque mondiale et l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime. Les autorités veulent que ces institutions les aident à recouvrer les biens publics spoliés et places à l’étranger. Selon les informations, il s’agirait d’un montant de 400 milliards de francs Cfa.

Sénégal : Chasse ouverte aux 40 voleurs de la république, voire plus si affinités

2012-06-10, Numéro 244

La caverne d’Ali Baba, comme s’en amuse la rue Dakaroise, pour parler de la gestion scabreuse des finances publiques sous Wade, ouvre ses portes. Même si la plus grande partie des véhicules de service portés disparus après la passation de pouvoir sont revenus au parking, il y a des affaires qui méritent éclaircissements. Tout le monde doit passer le test de la transparence. Plusieurs proches d’Abdoulaye Wade devraient être auditionnés dans les prochains jours. Ses enfants, Karim et Sindiely Wade, respectivement ministre tout-puissant et déléguée générale adjointe du festival mondial des arts nègres, pourraient suivre.

Soudan du Sud : le président Salva Kiir dénonce la corruption dans son pays

2012-06-10, Numéro 244

Le président Salva Kiir demande à ses ministres, ses ex-ministres et autres responsables du pays de rendre 4 milliards de dollars qu’ils ont détournés des caisses de l’Etat. C’est ce qu’affirme le président du Soudan du Sud dans une lettre ouverte adressée aux « responsables corrompus » de son pays. Il est également précisé que « la plupart des fonds ont été sortis du pays et déposés sur des comptes étrangers ». Les sommes en question correspondent à un tiers des aides internationales versées depuis 2005. Les finances du pays sont au plus mal depuis l’arrêt des exportations de pétrole, en janvier dernier, en attendant un accord entre les deux Soudans sur le partage des ressources. Celles-ci représentent 98% du budget du pays.

Afrique : Deux documents accablants sur la fuite de capitaux

2012-06-03, Numéro 243

Le rapport 2012 de la Banque africaine de développement (BAD) sur les perspectives économiques dans le continent a fait état des fuites inquiétantes qui le dépossèdent de 700 milliards de dollars chaque année. Au moins huit pays ont connu, entre 2000 et 2008, des fuites de capitaux de l’ordre d’un milliard de dollars par an. Paradoxalement, précise le document, plus de la moitié de ces pays se retrouve en bas de la liste du classement du développement humain établi en 2001 par le Programme des Nations unies pour le développement. Pour la BAD, les capitaux ainsi volatilisés pouvaient accroître annuellement de 4 à 6% le taux de réduction de la pauvreté sur la même période (2000 à 2008).

Rd Congo : "Cambriolage" des ressources minières par des sociétés fictives

2012-06-03, Numéro 243

Une ONG congolaise a appelé les parlementaires de la République démocratique du Congo à mettre fin au "cambriolage" des importantes ressources minières du pays par des sociétés fictives basées dans des territoires britanniques. L'appel de Free Fair DRC fait suite aux révélations du député britannique Eric Joyce, qui explique dans un rapport que "des membres du gouvernement de la RDC, en particulier le président actuel, Joseph Kabila, ont vendu d'importants biens miniers à des prix dérisoires à diverses sociétés fictives étrangères" installées pour la plupart aux Iles vierges.

Tunisie : La corruption, un phénomène qui perdure

2012-05-20, Numéro 241

Tunisie : La corruption, un phénomène qui perdureMalgré la chute du régime Ben Ali et la fin du réseau de clientélisme Trabelsi, du nom de la famille de l'ancienne première dame, la corruption reste un phénomène généralisé en Tunisie. Le ministre chargé de la Réforme administrative dénonce la corruption de toutes les institutions tunisiennes. En novembre 2011, un rapport de la Commission d'investigation nationale sur la corruption et les malversations de l'ancien régime était publié, et toutes les institutions étaient mises en cause.

Côte d’Ivoire : Les experts d’Afrique de l’Ouest se penchent sur la criminalité financière

2012-05-06, Numéro 239

Du 3 mai au 6 mai se tient à Abidjan la 17ème réunion plénière de la commission technique du GIABA (Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest). Elle se fixe entre autres comme objectifs, avec l’appui des partenaires de faire le point de la mise en place de dispositifs nationaux de lutte contre la criminalité financière conformément aux standards internationaux. contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest). Sur le plan économique, les blanchisseurs de capitaux et financiers du terrorisme, constituent un risque réel pour la stabilité du système financier et annihilent tout effort entrepris pour développer l’économie d’un pays.

Gabon : Bongo dénonce la corruption et le harcèlement sexuel dans l'administration

2012-05-06, Numéro 239

Le chef de l'Etat gabonais a dénoncé, dans un discours devant les hauts cadres du pays le 2 mai à Libreville, la corruption, le harcèlement sexuel et le trafic d'influence dans l'administration de son pays. Dans ce réquisitoire Ali Bongo Ondimba a aussi fustigé certains comportements rétrogrades des fonctionnaires dont "les horaires de travail (...) déterminés en fonction des humeurs de chacun, l'absentéisme devient un fléau, quelques fonctionnaires se complaisent à multiplier des trafics d'influence".

Afrique : Urgence contre le trafic de drogue

2012-04-30, Numéro 238

Il est urgent d'agir en Afrique de l'Ouest pour réfréner le transit de drogues produites en Amérique latine pour le marché européen, mais aussi pour en contenir la consommation, en hausse ces dernières années dans la région, ont estimé des experts réunis récemment au Sénégal. Pour la plupart des participants, la région n'a pas encore vu le fort degré de violence qu'engendre le trafic de drogues en Amérique latine et les niveaux élevés de consommation constatés en Europe et en Amérique du Nord, mais il faut une action urgente afin d'empêcher que l'argent de la drogue ne vienne aggraver les difficultés en matière de sécurité, gouvernance et développement social et économique auxquelles (elle) est confrontée. Entre 2004 et 2006, il y a eu d'après les infos disponibles auprès de l'ONUDC (Office des Nations unies contre le trafic de drogue et la criminalité) de quatre à 15 tonnes de cocaïnes saisies par an en Afrique de l'Ouest.

Afrique : Et la responsabilité du chef de l’Etat dans la corruption ?

2012-04-22, Numéro 237

Le Cameroun et le Tchad sont présentement sous les feux de la rampe, avec des poursuites engagées contre de proches collaborateurs du chef de l’Etat. Des figures politiques majeures arrêtées sont présumées avoir détourné des fonds. Comment donc, à un niveau aussi haut de l’appareil d’Etat, des individus ont-ils été capables, à eux seuls, de dissiper des montants aussi exorbitants, aux dépens du contribuable qui, lui, manque de tout ? De nos jours, peu d’Africains osent croire que le premier responsable d’un Etat gangrené par la corruption, la gabegie et la cupidité est lui-même innocent. N’est-il pas l’incarnation d’un système qu’il a activement contribué à mettre en place ?

Sénégal : Pillage en règle des biens de l’Etat

2012-04-22, Numéro 237

Lors de son accession à la magistrature suprême en 2000, Abdoulaye Wade s’était réjoui d’hériter de 200 milliards de francs Cfa (environ 300 millions d’euros) d’Abdou Diouf dans les caisses du Trésor. Macky Sall ne peut malheureusement pas en dire autant. Le Sénégal a un besoin « urgent » de 200 milliards de francs Cfa pour faire face à une situation « très tendue » de la trésorerie du mois d’avril, explique le porte-parole du gouvernement. Des dettes donc, rien que des dettes. Mais pire, les dignitaires du régime libéral seraient, selon une expression bien connue, partis comme des voleurs. À la Présidence et dans certains ministères, l’argent s’est évaporé, le mobilier et le matériel informatique ont disparu et les véhicules se sont envolés.

Afrique : La Bad dénonce le commerce inéquitable de l’or africain

2012-04-15, Numéro 236

La montée croissante des prix de l’or constatée ces dernières années ne profite pas aux pays africains qui génèrent pourtant 20 % de la production mondiale, selon la Banque africaine de développement. Le fonds du problème réside dans les accords d’exploitations injustes qui limitent sévèrement les possibilités de gains des pays producteurs. Parmi les états animés d’une volonté de mettre fin à ces douteux contrats qui ne font qu’enrichir les multinationales occidentales, l’étude cite le cas du Libéria où le gouvernement a procédé à un inventaire de tous les contrats signés entre 2003 et 2006.

Global : La leçon déplacée de l’Italie sur le corruption en Afrique

2012-04-15, Numéro 236

L’Italie n’est pas un exemple en matière de transparence financière. La mafia est sans aucun doute plus présente dans ce pays que dans aucun autre au monde. Pourtant, Le grand quotidien italien « La Stampa », dans son édition en ligne du 9 avril, épingle le continent africain. Sous le titre « Voyage dans la corruption africaine »: « En Afrique, la corruption est plus répandue que la Malaria ». Cette info fait couler beaucoup d’encre dans les milieux africains des Etats-Unis et a été reprise par un quotidien New-yorkais. Que la « leçon de morale » vienne de l’Italie et que cette corruption soit comparée à la malaria qui tue malheureusement chaque année près d’un million de personnes en Afrique, voilà un grand pas qu’il aurait mieux valu ne pas franchir dans l’intérêt de tous.

Afrique : Le trafic de cocaïne, d'héroïne et de méthamphétamine s'étend

2012-04-02, Numéro 235

La baisse des saisies de cocaïne en Afrique, de 47 tonnes en 2007 à 21 tonnes en 2009, ne rassure pas les experts de l’OICS (OICS - L' Organe international de contrôle des stupéfiants). Selon eux, le trafic continue. Effectivement, d’importantes saisies de ce type ont été signalées depuis 2010 sur les ports dans des conteneurs maritimes. Parmi les destinations les plus prisées des organisations criminelles, figure le Nigeria. L'autre tendance, déjà perceptible auparavant mais qui se renforce, c'est la pénétration de la cocaïne en Afrique de l'Est et en Afrique australe.

Global : Le parquet de Paris accusé de gêner le mandat d'arrêt sur Obiang

2012-04-01, Numéro 235

L'organisation anti-corruption Transparency a accusé le 29 mars le parquet de Paris d'entraver la délivrance d'un mandat d'arrêt contre le fils du président de Guinée équatoriale, demandé par deux juges français pour "blanchiment" dans l'enquête sur son patrimoine français. Teodorin Obiang a engagé des démarches fin 2011 pour devenir représentant de son pays à l'Unesco ce qui lui conférerait une immunité diplomatique. Le luxueux immeuble de l'avenue Foch qu'il possédait à Paris a été vidé en février par les juges de tout ce qu'il contenait, oeuvres d'art, vins fins, voitures de luxe.

Afrique du sud : L'opposition autorisée à consulter le dossier corruption de Zuma

2012-03-25, Numéro 234

L'opposition sud-africaine a obtenu le 20 mars le droit de consulter le dossier ayant conduit à abandonner les poursuites pour corruption contre Jacob Zuma avant son élection en 2009 et de pouvoir faire rouvrir cette affaire embarrassante pour le président sud-africain. Cette décision a été qualifiée de victoire démocratique par l'opposition. Jacob Zuma, quatrième président de l'Afrique du Sud démocratique et qui entend briguer un second mandat en 2014, a survécu politiquement à des années d'enquête pour corruption.

Côte d’Ivoire : Les ex-barons de la filière café-cacao comparaissent libres à leur procès

2012-03-25, Numéro 234

Le procès d’anciens responsables de plusieurs structures de gestion de la filière café-cacao de Côte d’Ivoire a commencé il y a près de deux semaines à Abidjan. Ils avaient été arrêtés en juin 2008 sous le régime de Laurent Gbagbo. Ils sont poursuivis notamment pour détournement de fonds, escroquerie, abus de biens sociaux, faux et usage de faux. Sur le banc des accusés se trouvent d'ex-barons de la filière, et certains de leurs collaborateurs. Certains témoins ont déjà chiffré les malversations mises en cause à 900 milliards de francs Cfa détournés entre 2002 et 2008, selon les experts de la douane.

Nigéria : Lutter contre la corruption

2012-03-25, Numéro 234

Une enveloppe de 7,2 milliards de nairas (46 millions de dollars), c’est le montant que l’Union Européenne (UE) vient de verser au gouvernement du Nigéria pour l’aider à lutter contre la corruption. En effet, la corruption est un fléau au Nigéria com...

Afrique : Les 10 pays africains les plus corrompus

2012-03-18, Numéro 231

D’après un rapport de Transparency International, les pays africains sont énormément touchés par la corruption. Nombreux sont ceux qui stagnent au fond du classement. Parmi eux, la Somalie touche le fond. Transparency International (TI) a publié ce rapport qui classe 185 pays en fonction de la perception de la corruption. Elle a établi le classement IPC (Indice de Perception de la Corruption) grâce aux données de dix-sept études provenant de treize institutions indépendantes. Les dix pays africains les plus corrompus sont classés dans les vingt-cinq derniers du classement.

Précédent ... 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 | 181-210 | 211-240 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/