Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Développement

RSS Feed

Afrique : Nouveau report de la mise en place d'un régime de monnaie unique en Afrique de l'Ouest

2014-07-20, Numéro 334

Les membres du comité technique en charge de la mise en place d'une monnaie unique pour les pays membres de la Cedeao, incluant les pays de l'Uemoa utilisant le franc Cfa et d'autres pays comme le Nigéria (Naira), le Ghana (Cedis) ou encore la Guinée (franc guinéen), ont de nouveau suggéré que soit reporté l'entrée en vigueur, dès janvier 2015, du régime d'une monnaie unique pour cette sous-région. Dans le cadre de la 37ème rencontre de ce comité qui s'est déroulé le 14 juillet à Lagos au Nigeria, il a été constaté, comme en 2010, que la plupart des pays ne pourraient pas être en adéquation avec les critères de convergence nécessaire à la mise en place d'un tel régime. Pourtant à cette époque là, Lamido Sanusi (aujourd'hui déchu), alors gouverneur de la banque centrale du Nigéria, avait fait savoir que tout serait mis en oeuvre pour que les pays soient en conformité avec les critères de convergence dès janvier 2015. On s'éloigne ainsi de la fin du Fcfa.

Afrique : Seul le Nigeria remplirait les critères de convergence pour la monnaie unique

2014-07-20, Numéro 334

Le Nigeria est le seul pays à avoir rempli les quatre critères primaires de convergence requis pour atteindre la proposition de la monnaie unique pour les 15 pays membres de la communauté des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cedeao). La date limite pour que les pays de la zone monétaire ouest-africaine (Zmoa) atteignent l'intégration monétaire a été établie au 1er janvier 2015. Les quatre critères dont on a besoin pour la convergence, que le Nigeria a remplis, comprennent un taux d'inflation à un seul chiffre à la fin de chaque année et un déficit budgétaire n'atteignant pas plus de 4 % du Pib.

Ethiopie : Le sésame supplante le café à la bourse

2014-07-20, Numéro 334

Le sésame, pour la deuxième fois depuis le lancement de l’Ethiopian Commodity Exchange (EXC) en 2008, a dépassé, en volume, les transactions le café. Sur l’année fiscale 2013/14 qui vient de prendre fin, les transactions sur le café, le sésame, les haricots blancs et l’haricot mungo, se sont élevées à 26,2 milliards de birr (environ $1,33 milliard), contre 18,9 millions de birrs, en hausse de 38%. En volume vendu de sésame s’élève à 280 000 tonnes pour une valeur de 11,2 milliards de birrs, soit 5 milliards de plus qu’en 2012/13. Les revenus du café se sont élevés à 13,5 milliards, soit 1,7 milliard de plus que l’année fiscale précédente.

Tunisie : Chronique d’une dévaluation annoncée du dinar

2014-07-06, Numéro 332

C’est en 2012, que le dinar tunisien a atteint son plus bas niveau face à l’euro. Un record tristement historique depuis la naissance de la monnaie européenne. Tous s’accordent à dire que la situation politique et sécuritaire instable joue un rôle prépondérant dans la descente aux enfers du dinar. Et ce n’est pas faux ! De fait, la monnaie nationale devra-t-elle attendre l’après élections pour espérer un semblant de relance sur le marché des changes ?

Afrique du Sud : Le tourisme dans la tourmente

2014-06-30, Numéro 331

L'instauration de mesures draconiennes réglementant le séjour des étrangers en Afrique du Sud a soulevé un vent de panique parmi les opérateurs touristiques, obligeant le gouvernement à chercher d'urgence des solutions, indique jeudi 26 juin un communiqué ministériel. Le nombre de visiteurs étrangers a atteint un record de 9,6 millions en 2013, et l'objectif de 15 millions d'arrivées annuelles est désormais fixé à 2017, avec un chiffre d'affaires pour le tourisme sud-africain qui devrait atteindre d'ici là 125 milliards de rand (8,6 milliards d'euros environ). Or, depuis fin mai, l'Afrique du Sud a une nouvelle législation sur l'immigration imposant de lourdes démarches administratives à tous les voyageurs, notamment l'obligation de se munir d'un acte de naissance intégral pour tout enfant et de se présenter en personne au guichet pour des formalités de fichage biométrique préalable au voyage.

Afrique du Sud : Julius Malema accuse Zuma d'avoir "peur des blancs"

2014-06-22, Numéro 331

Le jeune tribun populiste sud-africain Julius Malema, qui se présente comme le porte-parole des laissés pour compte et des pauvres, s'en est pris vivement mercredi 18 juin au président Jacob Zuma, l'accusant d'avoir "extrêmement peur des Blancs" qui détiennent toujours une grande part de la richesse du pays. Le fougueux député, qui a fait une percée remarquée aux récentes législatives à la tête de son nouveau mouvement des Combattants pour la liberté économique, a notamment réclamé la saisie des terres appartenant aux Blancs et la nationalisation des mines et des banques. Son nouveau parti a récolté 6,33% des voix aux élections du 7 mai, remportant plus de 1,1 million de suffrages.

Afrique du Sud : Questions sur l’avenir du pays

2014-06-30, Numéro 331

Afrique

Madagascar : L‘Etat manque de fonds

2014-06-22, Numéro 331

Nonobstant les cassandre, la dernière Transition et le début de la Quatrième République, se sont déroulés sans encombre. Maintenant que le nouveau régime semble s’installer dans la durée, rien ne peut l’empêcher d’enclencher la vitesse supérieure. Cependant, Ambohitsorohitra et Mahazoarivo ont montré leur impuissance devant l’indifférence des bailleurs de fonds institutionnels. Une attitude incompréhensible à plus d’un titre. Les partenaires traditionnels traînent des pieds pour financer le budget national 2014. Comme sous Andry Rajoelina, les aides internationales sont réduites. Pas grand-chose à se mettre sous la dent, avant pratiquement 2015…

Afrique du Sud : Quatre ans après, le compte n'y est pas

2014-06-15, Numéro 330

Aujourd'hui encore, le coût exorbitant de la Coupe du monde de 2010 s'avère difficile à digérer. Entre Johannesburg et Pretoria, un train flambant neuf file à vive allure. Le Gautrain, inauguré peu avant la Coupe du monde, est le symbole des promesses de 2010. Mais, aujourd'hui, ses tarifs élevés pour l'Afrique du Sud (12 euros l'aller-retour) empêchent une majorité de la population de l'utiliser. Pour organiser la première Coupe du monde africaine, le gouvernement a dépensé plus de 4 milliards d'euros, soit sept fois plus que prévu. Quelque 1,2 milliard ont été consacrés à la construction et à la rénovation des stades, sous la pression de la Fifa. Mais, dans les six enceintes qui ont vu le jour, cela sonne aujourd'hui creux. Si le Mondial a apporté 0,5 % de croissance en 2010, l'économie, minée par les grèves, est au ralenti. Le rand a perdu 55 % de sa valeur par rapport à l'euro depuis quatre ans et le taux de chômage est au même niveau qu'en 2010 (25 %)

Bénin : Une campagne de sensibilisation pour limiter les naissances

2014-06-15, Numéro 330

Le gouvernement du Bénin va lancer prochainement une campagne de sensibilisation sur l’utilisation de méthodes contraceptives. Ce projet de limitation des naissances vise à réduire la pauvreté au Bénin et assurer services sociaux auquel le gouvernement doit faire face. Une source proche du gouvernement précise que le Bénin a un taux annuel d’accroissement inter censitaire de 3,5% en 2013 contre 3,25% en 2002. Selon cette source, bien que l’économie béninoise en 2013 a enregistré des performances encourageantes avec un taux de croissance du Produit Intérieur brut de 5,6 %, ce taux est insuffisant pour entamer de façon significative et durable l’incidence de la pauvreté qui a été évaluée à 36,2% en 2011 contre 37,5% en 2006.

Comores : Le chômage des jeunes diplômés

2014-06-15, Numéro 330

Le chômage en Union des Comores pose énormément de problèmes, d'une part au gouvernement, d'autre part aux jeunes diplômés de l’université des Comores et à ceux des universités étrangères. Aujourd’hui, on compte plus de 700 diplômés demandeurs d’emplois. Mais le gouvernement central a verrouillé ses portes, n'étant pas en mesure d’embaucher. La situation reste inquiétante face à l’augmentation du nombre de jeunes diplômés chaque année. Les investissements au niveau du secteur privé ne se font pas. Les jeunes restent ainsi confrontés à un problème sans réelle solution.

Kenya : L'interdiction sur les OGM reste maintenue

2014-06-15, Numéro 330

Le Kenya ne lèvera pas son interdiction sur l'importation d'organismes génétiquement modifiés avant que les agences réglementaires n'aient vérifié l'absence d'impact négatif sur l'environnement et la santé humaine. Le ministre kenyan de la Santé a déclaré que seul le gouvernement avait le pouvoir de lever l'interdiction sur la commercialisation de produits génétiquement modifiés. Cette décision avait été liée à un article scientifique décrivant les Ogm comme potentiellement cancérigènes.

Zambie : Pas d'augmentation des salaires des fonctionnaires

2014-06-15, Numéro 330

Le gouvernement zambien a fait savoir qu'il n'a pas l'intention d'augmenter le salaire des fonctionnaires qui prend déjà une part importante du budget national. Le secrétaire au Trésor a déclaré que le gouvernement n'augmentera pas les salaires afin de contenir le déficit fiscal qui s'élargit et également d'épargner de l'argent en vue d'investir dans la construction de nouveaux projets d'infrastructure. Selon lui, le gouvernement consacre environ 52 % de ses recettes aux salaires des fonctionnaires, alors que le reste de la population reste dans la pauvreté.

Afrique du sud : Le ministre des Finances préoccupé par la situation économique

2014-06-09, Numéro 329

Le ministre sud-africain des Finances nouvellement nommé, Nhlanhla Nene, a déclaré mercredi 4 juin, qu'il était préoccupé par la situation économique car elle pourrait avoir des conséquences graves. Mais il a indiqué qu'il était trop tôt pour déclare...

Bénin : Yayi Boni promet un nouveau miracle aux jeunes chômeurs

2014-06-09, Numéro 329

Rêve fou ou simple canular ? Alors que les 20 000 emplois promis par le régime Kérékou aux jeunes n’ont jamais été une réalité à ce jour, Boni Yayi fait aux diplômés sans emplois, une promesse qui frise bien à un canular. Le chef de l’Etat dit envisager le recrutement avant la fin de son mandat, de plus de 175 000 jeunes au profit de la fonction publique. C’est le moyen trouvé par le gouvernement de la refondation pour lutter contre le chômage des jeunes qui va galopant. Les différents projets qui seront mis en œuvre dans tous les ministères permettront de créer 10 000 emplois directs et indirects d’ici fin 2014. Ainsi, pour Boni Yayi, dans un mois, le gouvernement va lancer un concours de recrutement au profit de l'administration publique pour 4 500 agents permanents de l'Etat toutes catégories confondues.

Afrique : Est-ce la fin des années noires de l'UEMOA ?

2014-06-01, Numéro 328

A l'heure où l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) célèbre son vingtième anniversaire, les élections générales qui viennent de se tenir sans heurts en Guinée-Bissau pourraient bien permettre à l'organisation sous-régionale d'espérer tourner durablement la page des années noires. Pour ses huit États membres (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo), cette décennie de tous les dangers débute en 2002, lorsque la Côte d'Ivoire bascule dans une guerre civile - la moitié nord du pays est alors occupée par une rébellion armée - qui ne trouvera une issue qu'après une crise postélectorale de cinq mois, entre 2010 et 2011. Un véritable séisme pour l'Uemoa…

Afrique : Les Américains ne veulent plus être en reste

2014-06-01, Numéro 328

Selon le secrétaire américain au Commerce, les États-Unis ont pris conscience de la réalité des opportunités à saisir sur le continent. Penny Pritzker vient d’effectuer un périple qui l'a mené notamment au Ghana et au Nigeria. Parmi les domaines identifiés, il y a les secteurs de l'aviation, de la construction, de la santé, de l'agriculture et de l'énergie. De quoi lui permettre de qualifier sa tournée en Afrique de "mission réussie, particulièrement dans les secteurs de l'énergie et du commerce, qui intéressent le gouvernement américain". Les États-Unis, qui, selon beaucoup d'analystes et observateurs, traînent derrière en matière d'investissement en Afrique par rapport à la Chine, ont décidé d'accélérer la cadence et projettent de booster le commerce avec l'Afrique en permettant l'accès des produits africains dans le marché américain, à travers la loi sur la croissance et sur les possibilités économiques en Afrique (Agoa)

Madagascar : Les Etats-Unis reprennent leur aide directe

2014-06-01, Numéro 328

Les Etats-Unis ont annoncé la reprise de leur aide directe à Madagascar et invité le président malgache à participer à un sommet Etats-Unis-Afrique suite au succès des élections organisées dans le pays insulaire. Excepté l'aide sanitaire et alimentaire, les Etats-Unis avaient suspendu leur aide directe à Madagascar suite à un coup d'Etat en 2009 dans le pays. Ils sont actuellement le plus grand donateur bilatéral de Madagascar, avec plus de 55 millions de dollars d'aide accordée pour des programmes alimentaires et sanitaires au cours l'exercice 2013.

Ouganda : Producteur de pétrole dans deux ans

2014-06-01, Numéro 328

L’Ouganda espère commencer la production commerciale de pétrole dans deux ans, a indiqué jeudi 28 mai sa ministre des Finances Maria Kiwanuka, promettant que la manne pétrolière ne déstabilisera pas le pays. «Le secteur pétrolier, aussi sexy qu’il puisse être, n’est qu’une partie de l’économie. L’Ouganda n’est pas l’Arabie saoudite, ce n’est pas le Venezuela, nous ne sommes pas même le Nigeria», a-t-elle déclaré. L’économie ougandaise continuera à dépendre principalement de l’agriculture, a-t-elle ajouté, quand bien même le sous-sol du pays contient quelque 3,5 milliards de barils de brut.

Afrique : La BAD et l’UA décidées à coopérer pour instaurer la libre circulation

2014-05-25, Numéro 327

La Banque africaine de développement a décidé de coopérer avec la Commission de l’Union africaine en vue de supprimer les principales entraves à la libre circulation des personnes et de renforcer les échanges commerciaux intra-africains, qui peuvent aussi contribuer à lutter contre le chômage en Afrique. Le Conseil des gouverneurs, composé généralement des ministres des Finances et des gouverneurs de Banques centrales représentant leur pays, a approuvé à l'unanimité la création d'un fonds d'affectation spéciale, l'« Africa Growing Together Fund, d'une valeur de 2 milliards de dollars créé par la Chine pour permettre à la Banque de satisfaire les besoins croissants de ses États membres et de ses clients du secteur privé».

Rd Congo : Un pas vers la dédollarisation

2014-05-25, Numéro 327

La bataille en vue de la dédollarisation de l’économie congolaise a atteint une autre dimension. Le gouvernement en avait fait l’une de ses priorités. La Banque centrale du Congo (Bcc) était mise à profit pour réaliser la feuille de route adoptée à cet effet. Depuis jeudi 22 mai, la Bcc est passée à l’offensive en édictant une nouvelle réglementation de change. Celle-ci impose désormais la monnaie nationale, le franc congolais, dans toutes les transactions courantes. Les agents économiques ont jusqu’au 25 septembre 2014 pour se conformer à la nouvelle réglementation qui marque véritablement un tournant vers la dédollarisation.

Egypte : Le nombre de touristes en chute libre

2014-05-18, Numéro 326

Sept cent cinquante-cinq mille touristes ont visité l'Egypte en mars dernier, selon l'agence de presse officielle Mena, qui cite des statistiques officielles. En mars 2013, le nombre de visiteurs étrangers dépassait le cap du million. Le secteur du tourisme, importante source de devises étrangères pour l'Egypte, pâtit fortement des événements politiques qui se succèdent dans le pays depuis la chute du président Hosni Moubarak au début 2011.

Global : Le plan des Etats-Unis pour électrifier l’Afrique

2014-05-18, Numéro 326

La Chambre des représentants américaine a approuvé le plan du président Barack Obama visant à installer 20 000 mégawatts de capacité énergétique en Afrique subsaharienne d'ici 2020. Le plan de 7 milliards de dollars sur cinq ans, baptisé Power Africa, ambitionne d’assurer à au moins 50 millions d'Africains un accès à l'énergie électrique, à la fois dans des zones rurales et urbaines. Annoncé en juin 2013, en marge de la deuxième tournée africaine du président américain, le plan Power Africa concernera dans une première étape l'Éthiopie, le Ghana, le Kenya, le Liberia, le Nigeria et la Tanzanie, des pays affectés par des coupures d'électricité fréquentes, mais qui ont des objectifs ambitieux en matière de production d'électricité.

Global : Le Swaziland exclu de l'Agoa, des ouvriers du textile manifestent

2014-05-18, Numéro 326

Le Swaziland va être exclu de l'Agoa, le programme américain donnant des avantages commerciaux aux produits africains, car il n'a pas rempli les critères exigés par Washington en matière de Droits de l'homme, a annoncé jeudi 15 mai, Malika James l'ambassadrice américaine. La mesure sera en place à partir de janvier 2015. Des centaines d'ouvriers du textile ont réagi en bloquant des routes autour de la capitale Mbabane. La branche emploie quelque 17 300 personnes au Swaziland, qui craignent de se retrouver au chômage si les vêtements qu'ils fabriquent ne peuvent plus être exportés sans droits de douane aux Etats-Unis.

Kenya : Avertissements occidentaux pour éviter la côte

2014-05-18, Numéro 326

Les autorités kényanes ont qualifié jeudi 15 mai d'actes inamicaux les avertissements de plusieurs pays occidentaux déconseillant à leurs ressortissants tout déplacement sur la très touristique région côtière du Kenya, en raison d'une menace "terroriste". En demandant à leurs ressortissants d'éviter Mombasa, principale ville de la côte kényane et carrefour vers les stations balnéaires qui l'entourent, la Grande-Bretagne, la France et l'Australie, risquent de porter un nouveau coup au secteur déjà mal en point du tourisme au Kenya. Washington a de son côté averti depuis avril ses citoyens "des risques à se rendre au Kenya".

Rd Congo : Tous coupables dans la chute des réserves en devises

2014-05-18, Numéro 326

Entre la Banque centrale du Congo (Bcc) et le gouvernement c’est le jeu de ping-pong. Ils se renvoient la balle au sujet de la réduction des réserves internationales qui sont parties de 1 879,95 pour chuter à 1 829,66 millions de dollars, selon la Bcc, et à 1 822,3 millions Usd, selon le gouvernement. Là où la Bcc se disculpe en avançant une forte consommation de devises de la part du Trésor au profit des dépenses prioritaires, le gouvernement réplique en demandant à la Bcc de se pencher sur la baisse continue de son niveau. Bref, tous sont coupables. En réalité, cette chute est devenue une patate chaude que personne ne veut garder entre ses mains.

Sénégal : 434 millions pour accompagner les produits locaux

2014-05-18, Numéro 326

Dans le souci de rendre plus compétitifs les produits locaux de certains pays d'Afrique de l'Ouest sur le marché international dans ce contexte de mondialisation et de globalisation qui exigent des produits de norme et de qualité, le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (Cncr) du Sénégal, en collaboration avec le Conseil africain pour la recherche et le développement de l'agriculture en Afrique de l'ouest (Coraf/Wecard) et la Fédération nationale des Groupements d'intérêt économique de pêche (Fenagie/P), a décidé de mettre en œuvre un projet d'un coût de 434 millions de francs Cfa exécuté dans quatre pays africains que sont le Bénin, le Niger, le Sénégal et le Togo. Il a pour objectif d'accroître en quantité et en qualité l'offre des produits alimentaires transformés (produits halieutiques, niébé, ananas et soja) à travers une valorisation des nouveaux procédés et technologies de transformation élaborés par les instituts de recherches.

Maroc : Flambée des prix de l’électricité et des carburants

2014-05-11, Numéro 325

Mauvaise nouvelle ! Le prix de l’électricité sera prochainement augmenté. Une annonce qui ne fera certainement pas plaisir à beaucoup de Marocains qui souffrent déjà de la hausse précédente des prix et de la réduction de leur pouvoir d’achat. La nouvelle tarification sera appliquée à la tranche de consommation dépassant les 100 kwh. Cette mesure viendra en réponse à la suppression prochaine des subventions accordées à l’Office national de l’eau et de l’électricité (Onee) pour l’achat du fuel destiné à la production d’électricité. Mais pour faire passer la pilule, le ministre a choisi de jouer sur la corde sensible de la raréfaction des sources d’énergie au Maroc. Selon lui, un effort doit se faire au niveau de la consommation puisque le pays est pauvre en ressources énergétiques. Une justification qui ne va sûrement pas apaiser la colère des Marocains qui ont encore du mal à digérer les dernières augmentations des prix des carburants.

Global : Le contrat du siècle finalisé entre l’Afrique du Sud et la France

2014-05-04, Numéro 324

La convention signée, en octobre 2013, lors de la récente visite en Afrique du Sud du François Hollande, président français, connaît son parachèvement. Ainsi, le consortium mené par Alstom va livrer, sur 10 ans, quelque 600 trains de 6 voitures chacun à Prasa (Passenger Rail Agency of South Africa) ou Agence sud-africaine des trains de voyageurs, et assurer la maintenance ainsi que la fourniture de pièces détachées sur 18 ans. Il s’agit d’un contrat de 3,5 milliards d’euros, que d’aucuns qualifient de contrat du siècle. Le premier train devra être livré en 2015, sachant que le consortium s’est engagé dans la construction d’une usine d’assemblage à Dunottar, à 50 km au sud-est de Johannesburg. En effet, excepté les 20 premiers trains, devant être fabriqués au Brésil, cette usine va livrer les 580 autres trains. À terme, l’unité de Dunottar permettra de générer plus de 34 000 emplois en Afrique du Sud.

Tanzanie : Les noces d’or de Zanzibar et du Tanganiyka

2014-05-04, Numéro 324

Née de la fusion entre le Tanganiyka et Zanzibar, il y a 50 ans, la Tanzanie se cherche un nouvel équilibre institutionnel. Même si le mariage rassemble deux cultures, deux géographies et deux économies très différentes, il a réussi, envers et contre tout, à tenir un demi siècle sans incidents majeurs. Toutefois, la montée en puissance de la partie continentale, avec ses ressources minières et gazières considérables, son potentiel agro-industriel et touristique, ont accentué le déséquilibre avec la partie insulaire, sans poids économique significatif et minoritaire sur le plan politique. Même si Zanzibar jouit d’une certaine latitude de gestion, après 50 ans, l’archipel aspire à une redéfinition du contrat de mariage qui pourrait déboucher sur une organisation fédérale, ne conservant en commun que certains ministères régaliens comme la diplomatie ou l’armée. Une option qui n’est pas du goût de chef de l’Etat, Jakaya Kikwete.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/