Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Environnement

RSS Feed

Afrique: Sauver le lac Tchad est un impératif mondial !

2014-04-06, Numéro 320

Une conférence des donateurs se tient vendredi et samedi à Bologne et à Rimini pour sauver les trente millions de riverains du Lac Tchad. Le représentant du secrétaire général de l'Onu pour le Sahel, l'Italien Romano Prodi, n'en dort littéralement plus : il faut absolument sauver le lac Tchad ! Pour l'ancien Premier ministre italien et ancien président de la Commission européenne, sauver cette étendue d'eau douce aux portes du Sahel n'est pas seulement un impératif écologique : c'est un vrai service que l'humanité tout entière se rendrait à elle-même, car si les effets des bouleversements climatiques font presque l'unanimité, les mesures pour les contrer sont parfois discutées.

Sénégal : Un plan de 25 milliards de FCfa pour lutter contre les feux de brousse

2014-03-30, Numéro 319

Le Sénégal affiche les ambitions de s’attaquer aux feux de brousse qui font perdre à l’économie nationale environ 156 milliards de FCfa par an. En réalité, les conséquences systémiques de ce phénomène sont un désastre pour les écosystèmes. Le Sénégal est sur le point de finaliser l’élaboration d’un plan intégré de 25 milliards de francds Cfa pour combattre le fléau. Quelque 3 000 comités villageois seront équipés pour enclencher la lutte à l’échelle communautaire.

Botswana : Décision d’interdire "la chasse close"

2014-03-23, Numéro 318

Le Botswana compte interdire "la chasse close", chasse au trophée où les grands carnivores tels que les lions sont gardés dans un espace plus restreint, accroissant ainsi les chances pour le chasseur de le tuer. Le ministère botswanais de l'Environnement, de la Vie Sauvage et du Tourisme a déclaré que les efforts sont en cours pour renforcer la législation pour faire en sorte que "cette pratique odieuse et immorale ne trouve pas sa place au Botswana sous quelle que forme que ce soit". Le Botswana a également interdit depuis le 1er janvier 2014 la chasse en privilégiant le tourisme photographique.

Global : Mobilisation mondiale contre la chasse au lion «en conserve»

2014-03-23, Numéro 318

Sauver les lions de la « chasse en conserve », tel était le mot d'ordre de manifestations qui ont eu lieu samedi 15 mars dans une soixantaine de villes du monde, de Rio à Auckland et d'Abou Dhabi à New York pour dénoncer un type de chasse particulièrement cruel pratiqué en Afrique du Sud. Tous répondaient à un appel à une mobilisation mondiale lancée sur les réseaux sociaux dénonçant des fermes à fauves, où l'on élève des lions comme des poulets de batterie. Ils seraient entre 5 000 et 8 000 à partager le même destin en Afrique du sud, des milliers de lions disséminés dans quelque 160 fermes. Petits, ils sont élevés en cage, rentabilisés grâce aux touristes qui paient pour les caresser. Puis, une fois adultes et domptés, ils servent des proies faciles pour les chasseurs en quête de trophées.

Ghana : Une crise énergétique venue du Nigeria

2014-03-23, Numéro 318

Une alimentation douteuse en gaz de la conduite ouest africaine (sigle anglais : Wagp) du Nigeria et des réparations de maintenance des centrales de production dans l'Ouest du Ghana, ont drastiquement réduit la production d’énergie ayant conduit à un programme de délestage dans ce pays. Wagp qui alimente en gaz une centrale de production privée, Sunon Asogli, produisant environ 220 mégawatts, s'est virtuellement asséché, obligeant l'entreprise à arrêter sa production.

Les trois unités des centrales de production d’énergie de Aboadze, dans la région ouest, qui ensemble produisent 330 mégawatts, sont en panne.

Niger : Deux millions d’animaux vaccinés pour réduire les épidémies

2014-03-23, Numéro 318

Plus de deux millions de têtes de bétail appartenant à près de 140 000 familles des régions d’Agadez et de Tillabéry, dans le nord et l’ouest du Niger, ont été traitées dans le cadre d’une vaste campagne de vaccination et de déparasitage. Cette dernière a été lancée en janvier dernier par les autorités vétérinaires nigériennes et soutenue par le Comité international de la Croix-Rouge et la Croix-Rouge nigérienne. Cette campagne qui vient de s’achever avait pour but de réduire les épidémies et c’est la troisième année consécutive qu’une telle campagne est menée au Niger. Ce programme s’étend à d’autres pays de la région comme le Mali et le Burkina Faso. En 2013, il a concerné plus de 4 millions d’animaux au Niger, 3,5 millions dans le nord du Mali et près de 200 000 dans le nord du Burkina Faso.

Afrique : La pollution atmosphérique a été sous-estimée

2014-03-16, Numéro 317

Une équipe de recherche franco-ivoirienne vient de publier une série de cartes de la pollution atmosphérique en Afrique, pays par pays, et dresse d’inquiétantes projections d’accroissement de cette pollution pour 2030. En cause : des mesures insuffisantes et une sous-estimation de l’ampleur du problème. Sur le continent africain, la pollution atmosphérique serait due principalement aux activités humaines. Après l’élaboration de plusieurs scénarios, les chercheurs ont pu constater que les estimations des émissions polluantes, notamment en Afrique centrale, de l’Ouest et de l’Est, étaient largement sous-évaluées. Selon les chercheurs, les émissions polluantes sont aussi fortes dans les villes africaines que dans les capitales très polluées d’autres pays jusque-là mieux documentés, comme en Chine, en Inde ou encore en France.

Kenya : Le braconnage des rhinocéros en nette hausse en 2013

2014-03-02, Numéro 315

Triste nouvelle pour les défenseurs des animaux. Le service de protection de la faune sauvage (Kws) a annoncé jeudi 27 février que le nombre de rhinocéros tués en 2013 avait doublé par rapport à l’année précédente. Un des portes parole du Kws, a ainsi déclaré qu’ « au moins 59 rhinocéros ont été tués l’an dernier par des braconniers, contre 30 en 2012 ». Une situation alarmante, puisque selon Kws, il ne resterait plus que 1030 spécimens de l’espèce dans le pays. En réaction à ce fléau, fin décembre, une loi sur la protection de la faune sauvage a été promulguée. Celle-ci durcit considérablement les peines encourues par les braconniers, qui risquent désormais la prison à vie.

Afrique : L'Afrique du Sud fait Un don de 14 rhinocéros au Botswana

2014-02-23, Numéro 314

L'Afrique du Sud a fait don, mercredi 19 février, de 14 rhinocéros noirs au Botswana pour aider ce pays voisin à reconstituer sa population de rhinocéros jusqu'à un niveau stable. Par ailleurs, des organisations de safaris-photos ont annoncé le 12 février dernier qu'une centaine de rhinocéros pourraient être également donnés au Botswana par l'Afrique du Sud en 2015. Un déménagement qui devrait coûter quelque 8 millions de dollars.

Cameroun : Derniers avertissements à propos des emballages non biodégradables

2014-02-23, Numéro 314

Le délai de grâce (18 mois) accordé aux producteurs, importateurs et consommateurs d'emballages plastiques non biodégradables arrive à expiration le 24 avril prochain. A deux mois de la date-butoir, le ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepded) renforce la sensibilisation à l'endroit des parties impliquées.

Niger : Des dizaines d’animaux périssent après avoir bu de l’eau "contaminée" à l’uranium

2014-02-23, Numéro 314

Des dizaines d’animaux ont péri au Niger au cours des derniers mois après s’être abreuvés à des eaux rejetées par une usine d’uranium, dont le pays est l’un des grands producteurs mondiaux, ont affirmé jeudi 20 février une Ong et le maire de commune touchée. Les usines laissent couler les eaux issues du traitement de l’uranate (résidus d’uranium). La population locale parle de "beaucoup de cadavres" éparpillés à travers les vastes plaines environnantes, a poursuivi le maire, soulignant "qu’il n’y a ni sécheresse ni épidémie de maladies animales dans le secteur".

Tchad : Une tonne d'ivoire détruite dans le parc national de Zakouma

2014-02-23, Numéro 314

A l'occasion du cinquantenaire du parc naturel de Zakouma, le plus ancien parc du Tchad, situé au sud-est du pays, une tonne d'ivoire confisquée à des braconniers a été incinérée vendredi 21 février en présence du président Idriss Déby. La destruction de l'ivoire saisi a été l'occasion pour M. Déby de rappeler les enjeux de préservation de la faune tchadienne, alors qu'entre 2005 et 2010, la montée du braconnage a fait passer la populations d'éléphants de 4.000 à 450.

Afrique du sud : Des rhinocéros sud-africains transférés au Botswana pour fuir le braconnage

2014-02-15, Numéro 313

Des organisateurs de safaris ont annoncé mercredi 12 février qu'ils voulaient transférer au Botswana jusqu'à une centaine de rhinocéros sud-africains menacés par le braconnage, qui a atteint des niveaux très préoccupants. Une équipe d'experts anti-braconnage sera chargée de surveiller les animaux, qui seront marqués et équipés de micropuces, ont-ils précisé dans un communiqué. Plus de 1.000 rhinocéros ont été tués pour leurs cornes en Afrique du Sud l'an dernier, un chiffre sans précédent qui fait craindre pour la survie de l'espèce. Le déménagement, prévu pour 2015, devrait coûter plus de 8 millions de dollars.

Burundi : Un nouveau combustible pour sauver le bois

2014-02-02, Numéro 311

La société Burundi Quality Stove a annoncé, mardi 28 janvier, avoir mis sur pied un nouveau combustible dénommé Tabara igiti, ce qui se traduit littéralement par "sauvez le bois", dans le souci de protéger l'environnement, selon le directeur général de cette société. Il a fait savoir qu'en termes quantitatifs, la société peut fabriquer 90 tonnes par jour et que pour une famille de 10 personnes, l'on peut utiliser 3 kg par jour pour cuire approximativement 1 kg de haricot et 1 kg de riz sans problème.

Côte d’Ivoire : Trente patrouilleurs pour la surveillance maritme

2014-02-02, Numéro 311

Après le Sénégal et le Togo en 2013, c'est au tour de la Côte d'Ivoire de faire appel au chantier naval Ufast pour la construction de trente unités de surveillance maritime, comprenant notamment trois patrouilleurs de 33 mètres RPB 33, quatre vedettes de 12 mètres RPB 12 et six embarcations rapides de 9,30 mètres pour commandos. Réalisées en matériaux composite et en aluminium, ces embarcations sont destinées à répondre aux besoins de la Côte d'Ivoire en matière de lutte contre la pêche illégale et la piraterie, qui infestent aujourd'hui le golfe de Guinée.

Afrique : Les lions d'Afrique de l'Ouest menacés de disparition

2014-01-26, Numéro 310

Ils sont redoutés autant qu'ils fascinent. Mais la vérité est que, si rien n'est fait, il n'y aura bientôt plus de lions en Afrique de l'Ouest. D’après l’organisation Panthera, les lions sont en passe de disparaître. Sur les 400 observés par l’organisation, seuls 250 sont en âge de procréer et s’ils ne le font pas, cette espèce pourrait bien ne plus exister. Alors qu’en 2005 ils étaient censés vivre dans 21 zones protégées, en 2014 seuls quatre d’entre elles subsistent. La plupart de ces endroits étant réquisitionnés pour des usages agricoles, révèle l’étude publiée dans la revue scientifique Plos One.

Afrique du Sud : Plus de mille rhinocéros tués par des braconniers en 2013

2014-01-26, Numéro 310

Plus de mille rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud en 2013 par des braconniers pour alimenter le trafic de poudre de corne, le triple de quatre ans auparavant et 50% de plus qu'en 2012, a annoncé le gouvernement vendredi 19 janvier. La majorité des ces gros ruminants ont été tués dans le célèbre parc national du Kruger, voisin du Mozambique, malgré le renfort apporté par l'armée aux rangers pour affronter des braconniers aux tactiques paramilitaires. Un drone a même été mobilisé. L'Afrique du Sud abrite 80% de la population de rhinocéros, dont 8 500 à 9 500 dans le Kruger.

Botswana : Les exportations d'animaux sauvages interdites

2014-01-15, Numéro 309

Le département de la vie sauvage et des parcs nationaux du Botswana a annoncé l'interdiction des exportations de la faune et de la flore, y compris des carnivores captifs. Cette interdiction concerne toutes les espèces de la vie sauvage sauf les animaux qualifiés d'animaux domestiques. Par ailleurs, le Botswana a interdit la chasse aux trophées, prenant effet le 1er janvier 2014, et a privilégié le tourisme photographique. D'après les derniers chiffres officiels compilés par le département de la vie sauvage et des parcs nationaux sur 26 espèces animales dans le pays, la population animale au Botswana est en général stable et la population d'éléphants a considérablement augmenté.

Tanzanie : Le nombre d’éléphants passe de 109 000 en 1976 à 13 000 en 2014

2014-01-15, Numéro 309

La population des éléphants en Tanzanie, massacrée par le braconnage pour l’ivoire, a diminué de deux tiers depuis 1976, a annoncé le gouvernement le samedi 11 janvier. Le pays comptait 109 419 éléphants en 1976, mais le nombre est tombé à présent à 13 084. Ces chiffres résultent d’un recensement effectué fin 2013 dans les parcs et réserves du pays contenant les plus grandes concentrations d’éléphants. Pourtant les éléphants de Tanzanie sont très importants également pour l’économie du pays. Les safaris animaliers, souvent combinés avec des séjours sur les plages tanzaniennes bordant l’océan Indien, sont une source essentielle de devises étrangères.

Botswana : Des barrages vidés par la sécheresse

2014-01-09, Numéro 308

Le niveau des eaux constaté aux barrages du Botswana continue de baisser, car la saison des pluies très attendue n'a pas apporté suffisamment de précipitations pour les remplir, et le barrage de Gaborone, capitale du pays, a atteint son plus bas niveau enregistré depuis sa construction dans les années 1960. Selon un responsable des services des eaux, les registres de la Water Utilities Corporation montrent que la situation est bien plus grave que l'année dernière à la même époque. Le barrage de Nnywane, asséché depuis plusieurs mois, n'a pas reçu de nouvelles pluies.

Ghana : Les déchets électroniques intoxiquent le pays

2014-01-09, Numéro 308

Tablettes, écrans plats, Smartphones, etc. Les cadeaux high-tech offerts à Noël vont pousser à la poubelle une ancienne génération d’équipements. Et beaucoup de ces rebuts électroniques termineront dans des décharges à ciel ouvert dans les pays les plus pauvres de la planète, notamment en Afrique. Le problème est connu mais n’en finit pas de s’amplifier. Une étude, chapeautée par l’Onu et qui vient d’être publiée, prédit que les déchets électroniques mondiaux vont croître d’un tiers d’ici à 2017 pour représenter chaque année une montagne de 65,4 millions de tonnes de détritus – soit près de 200 fois la masse de l’Empire State Building. Le Ghana est l’un des pays les plus touchés.

Burundi : Quand la station d’épuration de Buterere menace l’environnement

2013-12-14, Numéro 307

La jacinthe d’eau a déjà envahi l’entièreté d’une des lagunes d’épuration des eaux usées à Buterere. Les deux autres ne sont pas à l’abri. Cette herbe envahissante freine le processus d’épuration. Les environnementalistes, la population des alentours, les experts,… crient à la catastrophe. Cette station d’épuration des eaux usées et des déchets a été installée en 1990. C’est la seule pour toute la capitale. Elle traite au moins 38 % des eaux usées en provenance des usines, des ménages avant d’être déversées dans le Lac Tanganyika.


Côte d’Ivoire : Les forêts ivoiriennes rongées par les conflits fonciers

2013-12-14, Numéro 307

Dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, les conflits fonciers prolongés ont poussé certains résidents à occuper des forêts protégées appartenant au gouvernement, contribuant du même coup à la déforestation extensive. Il ne reste aujourd’hui plus qu’une fraction du couvert forestier qui existait au moment de l’indépendance. Les autorités tentent maintenant de déloger les occupants des forêts, mais ces opérations viennent aggraver les tensions existantes dans les provinces les plus instables du pays.

Egypte : 112 ans après, la neige est revenue au Caire

2013-12-18, Numéro 307

La neige est tombée le vendredi 13 décembre dans plusieurs parties du pays en Egypte, notamment la région du Caire et la péninsule du Sinaï où plusieurs dizaines de centimètres ont recouvert la montagne Sainte Catherine qui culmine à plus de 2 000 mètres d’altitude. Selon la direction de la météorologie égyptienne, à part le léger saupoudrage observé à Alexandrie, sur les bords de la Méditerranée, le 16 janvier 2012, cela faisait de nombreuses années que la neige n’était plus tombée au Caire. D’après la presse arabophone, cela fait 112 ans que la capitale égyptienne n’a plus connu cela.

Global : L’explosion du coût économique des catastrophes naturelles

2013-12-14, Numéro 307

Un rapport de la Banque mondiale dévoilé le 18 novembre dernier affirme que les catastrophes naturelles ont des graves conséquences sur l’économie mondiale. En effet, les pertes économiques qu’elles engendrent sont passées de 50 milliards de dollars par année au cours des années 1980 à un peu moins de 200 milliards par année au cours de la dernière décennie, déplore l’institution internationale. Ainsi, au cours des 30 dernières années, les catastrophes naturelles, dont les trois-quarts sont liés à des évènements météorologiques extrêmes, ont provoqué des dommages s’élevant à 4 000 milliards de dollars et la mort de près de 2,5 millions de personnes.

Madagascar : Quatre cyclones prévus pour traverser le territoire

2013-12-18, Numéro 307

Quatre cyclones sont prévus traverser le territoire malgache pendant la saison cyclonique 2013-2014, soit entre le mois de novembre 2013 à avril 2014, a indiqué le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes. Madagascar est exposée à de nombreuses catastrophes naturelles telles que les cyclones, les inondations, la sécheresse, les épidémies/pandémies et auxquelles s'ajoutent les incendies et les invasions acridiennes. La dernière saison cyclonique la plus intense remonte à 2007-2008, avec le passage d'un cyclone tropical de catégorie 4, ayant affecté directement environ 525 000 personnes et dont les dommages et pertes ont été estimés à 333 millions de dollars. Environ 2,9 millions de personnes sur les 22 millions de Malgaches, vivent dans les zones cycloniques.

Burundi : Quand la station d’épuration de Buterere menace l’environnement

2013-12-07, Numéro 306

La jacinthe d’eau a déjà envahi l’entièreté d’une des lagunes d’épuration des eaux usées à Buterere. Les deux autres ne sont pas à l’abri. Cette herbe envahissante freine le processus d’épuration. Les environnementalistes, la population des alentours, les experts,… crient à la catastrophe. Cette station d’épuration des eaux usées et des déchets a été installée en 1990. C’est la seule pour toute la capitale. Elle traite au moins 38 % des eaux usées en provenance des usines, des ménages avant d’être déversées dans le Lac Tanganyika.


Côte d’Ivoire : Les forêts ivoiriennes rongées par les conflits fonciers

2013-12-07, Numéro 306

Dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, les conflits fonciers prolongés ont poussé certains résidents à occuper des forêts protégées appartenant au gouvernement, contribuant du même coup à la déforestation extensive. Il ne reste aujourd’hui plus qu’une fraction du couvert forestier qui existait au moment de l’indépendance. Les autorités tentent maintenant de déloger les occupants des forêts, mais ces opérations viennent aggraver les tensions existantes dans les provinces les plus instables du pays.

Global : L’explosion du coût économique des catastrophes naturelles

2013-12-07, Numéro 306

Un rapport de la Banque mondiale dévoilé le 18 novembre dernier affirme que les catastrophes naturelles ont des graves conséquences sur l’économie mondiale. En effet, les pertes économiques qu’elles engendrent sont passées de 50 milliards de dollars par année au cours des années 1980 à un peu moins de 200 milliards par année au cours de la dernière décennie, déplore l’institution internationale. Ainsi, au cours des 30 dernières années, les catastrophes naturelles, dont les trois-quarts sont liés à des évènements météorologiques extrêmes, ont provoqué des dommages s’élevant à 4 000 milliards de dollars et la mort de près de 2,5 millions de personnes.

Cap-Vert : Une famille sur trois n'a pas accès aux toilettes

2013-11-28, Numéro 305

Une famille capverdienne sur trois n'a pas accès aux toilettes dans sa maison et la situation est plus grave dans les zones rurales où la moitié des maisons n'ont pas de latrines, a-t-on appris mardi 19 novembre. Cette indication a été fournie par la coordinatrice du secteur eau et assainissement du Cap-Vert, à l'occasion de la commémoration, le mardi 19 novembre, pour la première fois au Cap-Vert de la Journée mondiale des Toilettes.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/