Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Média & liberté d'expression

RSS Feed

Rwanda : La réconciliation par la radio

2014-04-13, Numéro 321

Il s'intitule "Musekeweya", "Aube nouvelle" en langue kinyarwanda. Ce feuilleton radiophonique rassemble les Rwandais dans l'écoute. Deux fois par semaine pendant 25 minutes, le temps s'arrête sur les collines du Rwanda. En famille, entre amis, les Rwandais, collés au poste de radio, suivent ce programme. C'est que Musekeweya, "Aube nouvelle" en langue kinyarwanda, prend résolument le contrepied de la tristement célèbre radio des Mille-Collines qui lançait des appels à l'élimination de la minorité tutsi. Vingt ans après, le monde entier, et les Rwandais avec, se rappelle du rôle majeur qu'elle a joué dans la planification et la mise en oeuvre du génocide : 800 000 morts en à peine cent jours à partir d'avril 1994, essentiellement au sein des Tutsi.

Algérie : Le clan Bouteflika accusé de censurer des émissions d'une télévision privée

2014-04-06, Numéro 320

Depuis que deux comédiens ont révélé, au cours d'une émission de Dzaïr TV, qu'ils avaient été payés pour leur participation au clip de campagne d'Abdelaziz Bouteflika, la chaîne de télévision est dans le viseur du clan présidentiel. Deux de ses émissions phares ont été suspendues en trois jours. C'est une tempête politico-médiatique dont la chaîne privée algérienne Dzaïr TV se serait bien passée. Ces deux suspensions d'émission ont en tout cas provoqué une vive inquiétude chez les journalistes de Dzaïr TV, qui, selon l'un d'entre eux, redoutent que la chaîne, lancée en mai 2013, ne devienne une sorte "de télévision d’État-bis.

Soudan : Les exemplaires d'un journal communiste saisis par les autorités

2014-04-06, Numéro 320

Les autorités soudanaises ont empêché la distribution du journal du parti communiste, un tri-hebdomadaire qui n'avait pas pu paraître pendant près de deux ans et était à nouveau imprimé depuis un mois, a affirmé son rédacteur en chef. Depuis janvier, des journalistes ont dénoncé la saisie de plusieurs journaux chez les imprimeurs, ce qui représente une perte financière importante pour ces publications manquant souvent cruellement de moyens.

Swaziland : Un journaliste comparait les fers aux pieds

2014-04-06, Numéro 320

Reporters sans frontières est révoltée du traitement inhumain et dégradant auquel les autorités du Swaziland soumettent le rédacteur en chef du magazine politique mensuel The Nation, Bheki Makhubu, dans le cadre de la procédure qui l’oppose au président de la Cour suprême. Lors d’une audience tenue le 1er avril le journaliste est apparu entravé de fers aux pieds au prétexte qu’il représenterait un "risque sécuritaire". Cette humiliation s’ajoute au traitement inique dont est victime le journaliste depuis son arrestation le 18 mars 2014. Le Swaziland, seule monarchie absolue du continent africain, occupe le 156e rang du Classement mondial 2014 sur la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.

Sénégal : Appel au vote du code de la presse

2014-03-30, Numéro 319

La Fédération internationale des journalistes (Fij) et la Fédération africaine des journalistes (Faj) ont appelé le parlement sénégalais à voter le nouveau code de la presse, élaboré depuis cinq ans. Le projet de code la presse, qui entend mettre fin aux dérives constatées dans le secteur des médias, est en souffrance depuis 2009, les parlementaires, en désaccord particulièrement sur la disposition concernant la « dépénalisation » des délits de presse, refusent de procéder à son adoption. Sous la houlette de la Fij et de la Faj, le Syndicat national des professionnels de l’information et de la communication (Synpics) a tenu le vendredi 28 mars 2014, un atelier destiné à une relecture du projet.

Algérie : Une chaîne privée cesse d'émettre sur ordre du pouvoir

2014-03-16, Numéro 317

Une chaîne de télévision satellitaire privée algérienne, Al Atlas Tv, très critique envers le gouvernement, a cessé d'émettre le mercredi 12 mars sur ordre des autorités algériennes, au lendemain d'une perquisition. Cette perquisition a été ordonnée par le procureur de la République du tribunal de Sidi M'hamed à Alger, dans le cadre d'une enquête dont le motif n'a pas été dévoilé. Des gendarmes en uniforme et en civil ont aussi saisi une dizaine de caméras. Les forces de l'ordre se sont aussi rendues dans les studios de la chaîne à Baba Ali, au sud de la capitale, où "ils ont mis des scellés". Le directeur de la chaine a dénoncé une vengeance des autorités après des émissions très critiques diffusées dans la perspective de l'élection présidentielle du 17 avril.

Côte d’Ivoire : Les prix des journaux augmentent à partir du 2 avril

2014-03-16, Numéro 317

Les prix de vente des journaux en Côte d’Ivoire changent à partir du 2 avril 2014. Celui des quotidiens vendus jusque-là à 200 F Cfa passe à 300 F Cfa. Le prix des magazines qui était de 300 F devient 500 F. Ainsi en a décidé le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci) qui s’est expliqué, le 12 mars dernier, lors d’une conférence de presse.

Global : L’Ethiopie, cancre de la liberté de la presse

2014-03-02, Numéro 315


cc DW
Le Comité pour la protection des journalistes alerte l'opinion aujourd'hui sur le sort des journalistes éthiopiens alors que deux d'entre eux, emprisonnés, célèbrent un triste anniversaire le dimanche 2 mars. C’est le 900ème jour d'incarcération pour Eskinder Nega, qui purge une peine de 18 ans de prison. Woubshet Taye, numéro deux de l'hebdomadaire Awramba Times, quant à lui, a été condamné à 14 années de prison en 2011. Des condamnations injustes selon plusieurs organisations de défense de la liberté de la presse. Woubshet Taye et Eskinder Nega sont tous deux lauréats de prix internationaux prestigieux, mais leurs enquêtes ne plaisent pas aux autorités éthiopiennes et ils en paient le prix fort.

Niger : Arrestation de trois journalistes et d'un syndicaliste

2014-02-15, Numéro 313

Trois journalistes nigériens travaillant pour une radio privée, radio Anfani, ont été interpellés mercredi 12 février à la suite d'un entretien accordé à un syndicaliste, qui a également été arrêté, a annoncé cette radio. Ces arrestations portent à neuf le nombre de journalistes et à trois celui des leaders d'opinion récemment interpelés au Niger. Six journalistes, un opposant reconnu au pouvoir en place et un membre d'une Ong de défense des droits de l'Homme ont aussi été arrêtés puis relâchés.

Sénégal : Les raisons profondes d’un recul dans le classement mondial de la liberté de la presse

2014-02-15, Numéro 313

En matière de liberté de presse, le Sénégal est en perte de vitesse. Il a perdu trois places dans le classement mondial de la liberté de presse. De la 59e place, il se pointe en 2014 à la 62e. Depuis l’avènement des nouveaux tenants du pouvoir, des coups sont souvent assénés à la liberté de presse et d’expression de manière générale. L’arrestation et l’expulsion dans des conditions obscures du journaliste-bloggeur tchadien, Makaila Nguebla, la menace d’expulsion d’un journaliste gambien, les tentatives d’intimidation contre la presse en ligne sont entre autres raisons qui justifient le recul du Sénégal dans le classement mondial de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontière le mercredi 12 février.

Kenya : Manifestation de soutien aux journalistes d’al-Jazira détenus en Egypte

2014-02-08, Numéro 312

A Nairobi, une centaine de personnes dont de nombreux journalistes se sont mobilisées le mardi 4 février pour appeler à la libération de leurs confrères de la chaîne de télévision qatari al-Jazira, en Egypte. Les journalistes sont détenus depuis le 29 décembre, sans chef d'accusation. L'un d'eux, Peter Greste, de nationalité australienne, est basé au Kenya depuis une dizaine d'années. Ses collègues et amis ainsi que des journalistes kényans se sont mobilisés devant l'ambassade d'Egypte.

Libye : Attention, TV Kaddafi débarque

2014-02-09, Numéro 312

Les kaddafistes annoncent que leur chaîne de télévision, Green Tv, lancée en janvier 2012 et qui émet depuis Le Caire avec la bienveillance des autorités égyptiennes, sera bientôt captée en Libye. Une perspective qui inquiète au plus haut point Tripoli, d'où le vote, le 22 janvier, au Parlement, d'un décret controversé interdisant l'émission de chaînes de télévisions satellitaires "hostiles à la révolution du 17 février".

Afrique du sud : Un journaliste arrêté pour avoir photographié des agents de police

2014-02-02, Numéro 311

Le Comité pour la protection des journalistes (Cpj) a appelé, le mercredi 30 janvier, les autorités sud-africaines à lever les accusations qui pèsent sur le journaliste Ricky Dire, arrêté pour avoir photographié des agents de police accusés de corruption. Le Cpj a fait part des menaces de mort reçues par le journaliste. Le journaliste qui a témoigné avoir vu les policiers discuter avec des commerçants, a cependant avoué n'avoir pas vu des transactions en espèces, même si les discussions ont été interrompues par les officiers de police qui lui ont ordonné d'arrêter de photographier avec son portable.

Il a par ailleurs accusé les policiers de lui avoir administré de violents coups avant de lui passer les menottes pour le conduire à la police.

Ethiopie : Une journaliste atteinte de cancer et emprisonnée depuis 2011

2014-02-02, Numéro 311

La journaliste Reeyot Alemu, atteinte d’un cancer du sein est incarcérée depuis le 21 juin 2011. Elle a été condamnée pour « conspiration à la solde du terrorisme » et « participation à une organisation terroriste », sur la base de la loi anti-terrorisme en Ethiopie. Le pays est engagé dans une guerre contre les islamistes Al-Shabaab et les factions d’Al-Qaeda en Somalie. Selon le Comité pour la protection des journalistes (Cpj), association basée aux Etats-Unis, et l’International Women’s Media Foundation, les malheurs de la jeune Reeyot Alemu viennent du fait qu’elle a dénoncé les agissements du gouvernement éthiopien dans les journaux, et a voulu s’élever contre les injustices dans son pays. La jeune femme ne peut soigner convenablement son cancer du fait de son incarcération.

Niger : Quatre journalistes arrêtés en une semaine

2014-02-02, Numéro 311

Trois dates, les 23, 25 et 27 janvier 2014, marquent les arrestations de quatre journalistes au Niger. Soumana Idrissa Maïga, directeur de publication du quotidien privé L'Enquêteur, poursuivi pour « complot contre la sûreté de l'Etat et recel de malfaiteurs ». Ensuite Abdoulaye Maman, journaliste et animateur accusé d'avoir «commis des délits par voie de presse». Zakari Adamou, présentateur d'une émission de débat sur la chaîne de télévision privée Canal 3, et Ousmane Dan Badji, directeur du journal l'Union. Boubacar Diallo, président de l'association Maison de la presse, constate que le régime de Niamey est entrain de durcir le ton contre les journalistes.

Burundi : La Cour constitutionnelle valide une partie de la loi contestée sur la presse

2014-01-15, Numéro 309

Il y a six mois, le président burundais Pierre Nkurunziza promulguait une nouvelle loi sur la presse, qualifiée de liberticide, malgré les protestations de l'Union burundaise des journalistes (Ubj), de la société civile, de l'ensemble des partis politiques et même de plusieurs pays occidentaux. L'Ubj avait finalement formulé une requête en inconstitutionnalité en août devant la Cour constitutionnelle du Burundi, qui a rendu finalement son arrêt le 7 janvier et validé une partie de cette loi contestée. La décision est tombée laissant un arrière-goût amer dans la bouche des journalistes burundais, qui se pressaient nombreux dans la petite salle d'audience de la Cour constitutionnelle du Burundi.

Congo : Des pigistes exigent leur intégration dans la Fonction publique

2014-01-15, Numéro 309

Le 7 janvier 2014, le collectif des journalistes pigistes et stagiaires a manifesté devant le ministère de la Fonction publique à Brazzaville, exigeant d’être recrutés par l’Etat congolais. Le collectif comprend des employés de l'Agence congolaise d'information, la Nouvelle République, l'imprimerie nationale, la radio Brazzaville et du Centre national de la radio et télévision (Cnrtv). Les manifestants ont dénoncé le fait qu’aucun quota de recrutement n’a été accordé au ministère de la Communication au titre de l’année 2013.

Gambie : Levée d'interdiction de deux médias

2014-01-09, Numéro 308

La présidence de la République gambienne a annoncé mercredi 1er janvier la levée de l'interdiction qui frappait la radio Téranga Fm et le journal 'The Standard Newspaper', comme gage de la bonne volonté du gouvernement d'inaugurer la nouvelle année ses relations avec la presse sous de bons auspices.
La radio Téranga FM a été pour la seconde fois interdite d'émettre le 14 août 2012 par les autorités gambiennes après avoir reçu une mise en demeure concernant une émission qui traduisait en langues nationales du pays les aspects les plus saillants de l'actualité de la presse gambienne.

Quant au quotidien 'The Standard Newspaper' son interdiction de paraître date du 14 septembre 2012.

Guinée : Deux journalistes sanctionnés pour un reportage sur les travaux d’une entreprise appartenant à un proche de la Première Dame

2013-12-18, Numéro 307

Les journalistes Ansoumane Toumany Camara et Fodé Bangaly Fofana, respectivement, reporter et correspondant régional de la Radio télévision guinéenne en Haute Guinée, ont été «suspendus jusqu’à nouvel ordre» le mercredi 11 décembre par le Directeur général de la Rtg.
Les raisons de leur suspension s’expliquent par leur intervention dans l’émission «Les Grandes Gueules» de la radio privée Espace Fm après la diffusion, dans le JT de 20h30 de la Rtg, de deux reportages différents sur l’exécution des travaux de réhabilitation de la voirie urbaine de la Kankan, située à plus de 662 Km de Conakry. Dans cette émission, les deux journalistes se sont contre-attaqués, ignorant leur appartenance au même média d’Etat. A la suite de leur passage mal apprécié par leurs chefs dans cette émission très écoutée à Conakry, le Directeur général de la Rtg a pris une décision les suspendant pour «manque de responsabilité et de respect à la Rédaction».


Kenya : Le président bloque un projet de loi controversé sur les médias

2013-12-14, Numéro 307

Le président kényan Uhuru Kenyatta a opposé son véto mercredi 27novembre à un projet de loi controversé sur les médias, dénoncé par ses opposants comme une tentative de "museler" la presse. Les députés ont voté en octobre un projet de loi prévoyant la mise en place d'un organe spécial chargé de surveiller les médias, doté de prérogatives pour infliger d'importantes amendes à des journalistes ou de les empêcher d'exercer. Le projet de loi a provoqué de vives protestations parmi les médias indépendants au Kenya, qui n'ont pas hésité à titrer en Une que ce projet menaçait la démocratie et la liberté d'expression.

Mali : Le gouvernement accusé de censurer un site d'informations

2013-12-18, Numéro 307

Le Comité pour la protection des Journalistes (Cpj) est préoccupé par des informations faisant état de menaces par le gouvernement du Mali à l'endroit d'un site web malien basé à Paris pour avoir posté le vendredi 13 décembre un article de l'agence de presse américaine Associated Press impliquant des soldats maliens dans des exécutions extrajudiciaires. Le rédacteur en chef du portail d'informations Maliactu a déclaré avoir reçu deux appels téléphoniques différents et un courriel des ministères maliens de la Défense et de la Communication menaçant de bloquer son site au Mali si l'article en question n'est pas retiré. L'enquête menée par AP pendant six mois, porte sur des présumées représailles militaires contre des habitants d'origines arabes, peuls et touareg de Tombouctou après la libération de la cité de l'emprise des militants liées à Al-Qaeda en janvier dernier.

Tchad : Un directeur d’un journal devant la justice

2013-12-14, Numéro 307

Le patron du journal hebdomadaire tchadien L’Observateur, Samory Ngaradoumbé, est en garde à vue à la police judiciaire de Ndjamena depuis lundi 25 novembre, sans pour autant qu’on sache les raison de son arrestation. Le procureur ne souhaitant pas communiquer sur son dossier. Mais selon l’entourage du directeur de presse, son arrestation est liée à un article publié fin septembre au sujet d’une mutinerie dans le camp militaire de Bardaï dans le nord du Tchad. M. Ngaradoumbé avait déjà été condamné à trois mois de prison en 2005 pour des faits similaires.

Kenya : Le président bloque un projet de loi controversé sur les médias

2013-12-07, Numéro 306

Le président kényan Uhuru Kenyatta a opposé son véto mercredi 27novembre à un projet de loi controversé sur les médias, dénoncé par ses opposants comme une tentative de "museler" la presse. Les députés ont voté en octobre un projet de loi prévoyant la mise en place d'un organe spécial chargé de surveiller les médias, doté de prérogatives pour infliger d'importantes amendes à des journalistes ou de les empêcher d'exercer. Le projet de loi a provoqué de vives protestations parmi les médias indépendants au Kenya, qui n'ont pas hésité à titrer en Une que ce projet menaçait la démocratie et la liberté d'expression.

Tchad : Un directeur d’un journal devant la justice

2013-12-07, Numéro 306

Le patron du journal hebdomadaire tchadien L’Observateur, Samory Ngaradoumbé, est en garde à vue à la police judiciaire de Ndjamena depuis lundi 25 novembre, sans pour autant qu’on sache les raison de son arrestation. Le procureur ne souhaitant pas communiquer sur son dossier. Mais selon l’entourage du directeur de presse, son arrestation est liée à un article publié fin septembre au sujet d’une mutinerie dans le camp militaire de Bardaï dans le nord du Tchad. M. Ngaradoumbé avait déjà été condamné à trois mois de prison en 2005 pour des faits similaires.

Afrique du Sud : Des photos de la maison de Zuma publiées malgré un avertissement

2013-11-28, Numéro 305

Les médias sud-africains ont passé outre à une mise en garde du gouvernement en publiant vendredi 22 novembre des photos de la demeure privée du président Jacob Zuma dont la rénovation, pour plusieurs millions de dollars financée sur des fonds publics a provoqué une controverse. Le ministre de la Sécurité d'Etat avait demandé, jeudi 21 novembre, à la presse, de ne pas publierces photos, affirmant que cela violerait les lois sur la sécurité.

Afrique : Des Ong demandent de retirer à la Gambie le siège de Cadhp

2013-11-20, Numéro 304

Les organisations de droits de l’homme comme la Raddho et Article 19 pour la défense de la liberté d’expression et l’accès à l’information en Afrique de l’Ouest ne veulent plus que le gouvernement gambien continue d’abriter le siège de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp), au vu des «violations flagrantes de la charte africaine des droits de l’homme et des menaces perpétrées contre les journalistes dans ce pays».
 Ils ont même, en ce sens, boycotté, pour la première fois, le forum des Ong puis la session ordinaire de la Cadhp tenue du 22 octobre au 05 novembre 2013. La Raddho, Article 19 et la Cosidev Afrique, en marquant de leur absence cette rencontre, voulaient alerter la commission et lui faire comprendre que sa crédibilité est en jeu.

Maroc : Rsf interpelle John Kerry sur la situation de la liberté d’information

2013-11-13, Numéro 303

Reporters sans frontières" (Rsf) a adressé une lettre au secrétaire d’Etat américain, John Kerry, qui devait faire une tournée maghrébine, reportée de quelques semaines, dans laquelle elle a exprimé son inquiétude et ses préoccupations sur la situation de la liberté de l’information au Maroc. L’affaire "Ali Anouzla", le directeur de la version arabophone du site d’information "Lakome", arrêté le 17 septembre 2013 à Rabat pour avoir publié un lien vers un article du quotidien espagnol "El Pais" qui renvoyait lui-même vers une vidéo attribuée au groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique, a été cité par Rsf comme exemple.

Tchad : Idriss Déby salue le travail de la presse

2013-11-13, Numéro 303

Le jeudi 7 novembre, à l'occasion de la visite du secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, Idriss Déby a tenu à présenter ses condoléances à la France et au groupe Rfi pour la mort de Ghislaine Dupont et Claude Verlon au Mali. Il a aussi exhorté les journalistes à «continuer de rechercher la vérité partout où elle se trouve». Reporters sans frontières a plusieurs fois épinglé le Tchad pour l'emprisonnement de journalistes et des pressions sur les médias.

Kenya : Une nouvelle loi liberticide sur la presse

2013-11-06, Numéro 302

Le jeudi 31 octobre, les députés ont voté la création d'un tribunal spécial pour les médias, nommé par le gouvernement, qui pourra infliger des amendes très élevées, jusqu'à 20 millions de shillings kényans (173.000 euros) contre les organes de presse et un million contre les journalistes en cas de non-respect du Code de déontologie. Il pourra également interdire certains journalistes de travailler en les empêchant de bénéficier de la carte de presse officielle. La loi, qui doit encore être promulguée par le président Uhuru Kenyatta, annonce aussi la mise en place d'un contrôle strict des programmes de radio et de télévision, imposant notamment un quota de programmes et de publicités fabriqués localement d'au moins 45%.

Mali : RFI sous le choc après l'assassinat de deux de ses envoyés spéciaux

2013-11-02, Numéro 301

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé samedi 2 novembre au soir la mort de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux envoyés spéciaux de RFI au Mali. Cela s'est passé à Kidal, au nord du pays, non loin des montagnes où les islamistes d'Aqmi sont pris pour cibles par les militaires de l'opération Serval. Les deux reporters de RFI y ont été enlevés avant d'être vraisemblablement assassinés.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/