Alpha Oumar Konaré

(…) Vous me permettrez de m'adresser à nos très chers voisins (Ndlr : les Européens), et de leur dire que le grand regret que nous avons eu pendant 7 ans, depuis l'an 2000, depuis le rendez-vous pris au Caire, de ne nous être pas revus, comme prévu, est compensé aujourd'hui par la satisfaction des retrouvailles, par aussi la présence de tous les pays concernés. (…) Tout un chacun comprendra que, tout en restant fidèle à ses principes, il ne s'agit pas pour l'Afrique de mimer les autres mais ...lire la suite