Amady Ali Dieng

Depuis l’instauration du multipartisme au début des années 1990, la Mauritanie alterne entre coups d’Etat et phases de démocratisation. L’ombre du pouvoir prétorien ne cesse de planer sur les gouvernements civils et les militaires ont appris à mobiliser le discours global sur la bonne gouvernance en s’érigeant, à intervalle régulier, en salvateurs d’un ordre démocratique menacé. C’est ainsi que le général Abdel Aziz s’est emparé du pouvoir en août 2008, brisant les espoirs soulevés par la fin...lire la suite