Alemayehu G. Mariam*

En dépit de la rhétorique guerrière incluant des «on quittera la salle» de la conférence dsur les changements climatiques à Copenhague, la ‘’délégation africaine’’, conduite par le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi, n’a été rien d’autre que des spectateurs serviles, selon Alemayehu G. Mariam. Vertement critiqué par les représentants du G-77 et du Pan African Climate Justice Alliance, le ‘’leadership’’ de Zenawi n’a fait que faciliter le jeu des nations développées qui consistait à igno...lire la suite