Renaud Vivien

Depuis 2003, les autorités de la RD Congo attendent de voir leur pays être éligible à l’Initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endettés). Cette perspective pourrait cependant encore s’éloigner. En effet, les conditionnalités sont nombreuses, imposées par le FMI et la Banque mondiale, auxquelles doit se soumettre le gouvernement congolais. Et il s’agit d’autant de mesures qui, plutôt que d’améliorer l’environnement économique du pays, vont l’enfoncer dans la spirale de l’appauvrissement et de l’en...lire la suite