Hadiya Tandian

UN Photo

La crise qui déchire la Côte d’Ivoire ne découle pas de la dérive d’un système. C’est plutôt la force d’une logique qui tente de s’imposer. Pour Hadiyah Tandian, on se retrouve face aux limites objectives de la démocratie dans un environnement où les référents religieux, traditionnels et politiques contredisent sa pleine expression. Et cela, les quelques exemple de «modèle de démocratie» salués ici ou là, à l’occasion, sur le continent, ne parviennent pas à l’effacer.