Pascal Oudiane

BRQ Network

A travers les révolutions dans les pays arabes ou les dérives post-électorales en Côte d’Ivoire, voire plusieurs autres événements dans le passé, les conflits armés civils ont donné lieu à des crimes de masse injustifiables. Derrière cette dimension sociale de la tuerie, fondée sur des référents qui peuvent être socioculturels et souvent favorisée par les médias, Pascal Oudiane relève les fondements d’une instabilité qui peut être destructrice de toute société, de toute nation.

Nurax

Le 19 mars 2000 est devenue une date historique pour le Sénégal. L’ensemble du pays a été gagné cette année par des manifestations. D’aucuns ont politisé le non politiquement sensé et n’ont pas évité de verser dans l’absurde. D’autres, pour sauvegarder des intérêts économiques au terme d’une âpre bataille contre le régime, ont convergé vers le centre ville et rallié des voix autour de leur personne. Le hip hop, avec le mouvement « y’en a marre ! » n’a pas été en reste dans la course à la vi...lire la suite