Cheikh Faty Faye

Wikimedia

Il a fallu attendre 66 ans après le seconde guerre mondiale pour voir la France se décider à aligner les pensions des «tirailleurs sénégalais» sur celles des anciens combattants français. Pour plusieurs raisons, Cheikh Faty Faye trouve la mesure ridicule. Pire, les procédures les plus compliquées sont de mise pour décourager tout aspirant.