AFSA

Actuellement, 80% des semences en Afrique sont produites par les petits agriculteurs, qui épargnent et partagent librement des semences, ce qui entraîne une grande diversité de cultures et un filet de sécurité pour la sécurité alimentaire. Cette diversité, ainsi que les systèmes de connaissance qui la génèrent son menacées par les multinationales.

Les mouvements paysans africains combattent l’ouverture de nouveaux marchés pour les semences commerciales en Afrique, qui prépare une occupation future par les multinationales. Aussi s’opposent-elles règlementations sur les semences du Comesa et exigent qu’elles soient mises au rebut dans leur intégralité.