Khalia Haydara

Seneweb

En une semaine, suite à la validation de la candidature du président pour un troisième mandat, le Sénégal a versé dans une violence qu’elle n’a jamais connue. Ailleurs de tels germes de violence ont conduit au pire, dans une escalade difficile, voire impossible à maîtriser. Reste à savoir comme ce pays peut éviter une telle dérive.