Chawqui Lotfi

Les secousses subies par le régime marocain, dans la mouvance du Printemps arabe ne l’ont pas obligé à une véritable mutation. Une classe dominante dont les intérêts matériels sont liés à un ordre toujours plus inégalitaire, bâti sur la violence sociale et prédatrice de l’accumulation capitaliste continue de régner. Le Roi des pauvres est devenu le Roi de l’impunité, des richesses colossales, de la matraque, de la torture et de l’impunité des militaires. Mais la conscience populaire d’une lut...lire la suite

Magharebia

La lame de fond qui a traversé le monde arabe l’année dernière a emporté Ben Ali, Moubarak et Khadafi, alors qu’au Maroc l’appareil d’Etat n’a eu à subir qu’un lifting devant la bourrasque levée par le Mouvement du 20 février. Les contradictions sociales ne manquent cependant pas dans ce royaume pour cristalliser un ras-le-bol général et alimenter une contestation démocratique radicale et le Maroc ne peut continuer à échapper à la vague révolutionnaire. Reste à savoir jusqu’à quand le régime ...lire la suite