VANF

S D

Battu par Macky Sall à la présidentielle, Abdoulaye Wade a reconnu sa défaite et félicité son vainqueur. Douze plus tôt, Abdou Diouf en avait fait de même avec ce dernier. Que le monde entier s’émerveille pour un événement a priori banal dans le jeu normal d'une alternance démocratique souligne combien, en Afrique, une élection reste encore source de problèmes plutôt qu'une solution naturelle à une crise politique.