Kwasi Adu-Amankwah

A C

La montée du chômage et l’insuffisance des services publics, dans un contexte de crise économique et financière mondiale, poussent les forces sociales à se rebeller un peu partout en Afrique. Pour les travailleurs et les travailleuses, ainsi que les pauvres, il ne saurait être question de se soumettre aux diktats des marchés qui voudraient que ce soient les peuples et les pauvres qui paient le prix du sauvetage des économies, au travers de la réduction des dépenses sociales.