Robert Bibeau

La tâche des véritables révolutionnaires arabes qui souhaitent changer l’ordre social existant et sortir définitivement leur peuple et leur nation de l’oppression néocoloniale impériale est loin d’être un processus achevé. L’espoir de libération économique, politique et sociologique ne se suffit pas des révoltes arabes actuelles. La voie est cependant toute tracée.