Ramzy Baroud

Quand un pays finit par s’effondrer sous la pression des bombes anti-bunker et autres armes de pointe, les entreprises de sécurité se mettent en branle pour venir sécuriser les lieux tandis que des diplomates occidentaux commencent, avec leurs nouveaux relais locaux, leurs négociations sur l’avenir des richesses du pays. Comme en Irak, en Afghanistan et en Libye hier, le Mali est la prochaine victime probable de cette combinaison infernale.