Chimusoro Kenneth Tafira

Au grand chagrin de Cabral et d’autres révolutionnaires engagés du Tiers monde, l’espoir d’une totale humanité a été trahi par l’élite africaine qui avait dirigé la lutte. Il a compris, par ses analyses érudites, que, quel que soit les vice ou défaut qui se sont abattus sur l’époque postcoloniale, ceux-ci s’enracinent dans le manque de clarté et de cohérence idéologique, théorique et politique.