Aissata Ly

IV

Depuis toujours, les réalités culturelles dans les sociétés patriarcales africaines ont représenté un frein, une limite à la reconnaissance sociale et la valorisation de la gente féminine. Plutôt objet que sujet de droit, la femme souffre de maux bien connus et encore existants. Leurs luttes pour la dignité de la femme produit un impact qui commence à se faire sentir de façon considérable et multiforme, le défi est de rester dans cette dynamique d’amélioration continue.