Ibrahima Fall

DI

Pour les élections municipales du Sénégal prévu le 29 juin, toutes les listes ne respecteront pas la loi sur la parité absolue votée en 2010. Notamment celle de présentée pour la cité religieuse de Touba Mosquée. Si la priorité du moment est d’éviter le clash et, plus tard, d’extirper cette loi de l’arsenal juridique, l’urgence de l’heure doit être la défense, jusqu’à nouvel ordre, de la disposition légale en question. Fusse-t-elle mauvaise et inopportune.