Ignacio Ramonet

c c RT

Malgré toutes les preuves et tous les détails fournis par les plus hautes autorités de l'Etat vénézuélien, les médias internationaux (même en Amérique latine) ont accordé peu de crédibilité à cette tentative de coup d'Etat. Une telle « incrédulité » fait partie - depuis quinze ans - de la stratégie des grands médias dominants dans leur guerre contre la révolution bolivarienne, afin de discréditer les autorités bolivariennes.