Ida Sophie Winter

Deux téléphones portables. Trois numéros. Trente à quarante coups de téléphone par jour. Une vie professionnelle basée sur les déplacements et coupée depuis sept ans, du luxe des horaires réguliers, des weekends et du sommeil. Il va sans dire que le Dr Abderrahim Ouarghidi, 40 ans, est un homme occupé.