Par Ibrahima Sène

IT

Avec Syriza et son soutien populaire massif confirmé par le «Non» du référendum grec, c’est le maillon le plus faible de la chaine de domination et d’exploitation des peuples et des travailleurs, en Europe, qui vient de rompre.